Pier-Olivier Lacombe est l'un des deux seuls défenseurs de plus de 18 ans dans l’alignement des Remparts 2019.

Patrick Roy mise sur la jeunesse pour la saison 2019-2020

Patrick Roy a vraiment décidé de miser sur la jeunesse pour débuter la saison 2019-2020 des Remparts de Québec, présentant un alignement qui inclut quatre joueurs de 16 ans, sept joueurs de 17 ans, quatre de 18 ans, cinq de 19 ans et quatre de 20 ans. De mémoire d’homme, le directeur général et entraîneur ne se souvient d’ailleurs pas avoir présenté une équipe avec autant de joueurs de 16 ans dans l’alignement.

«Les 16 ans ont toujours été une denrée rare chez nous... Peut-être la première année de [Adam] Erne et [Anthony] Duclair?» avance Roy en faisant référence à la saison 2011-2012. Vérification faite, Duclair et Erne sont les seuls joueurs de 16 ans à avoir disputé plus de 20 matchs cette saison-là. Anthony Gingras en avait joué 20, Mathieu Boily 11, Hubert Lemaire 7 et Marc-Antoine Bouillon, un seul.

Roy enverra donc dans la mêlée ses quatre premiers choix du dernier repêchage, les attaquants Nathan Gaucher et Jacob Melanson, sélectionnés en première ronde, le défenseur Charle Truchon et le gardien de but Emerick Despatie, choisis en deuxième ronde, tous âgés de 16 ans, de même que son choix de première ronde au repêchage international, l’ailier gauche Yu Sato, âgé de 17 ans.

Dans les faits, ce ne sont pas quatre, mais bien cinq joueurs de 16 ans que les Remparts compteront dans leur alignement pour lancer la saison le 20 septembre contre les Tigres de Victoriaville puisque Xavier Filion, tout juste acquis des Saguenéens de Chicoutimi contre un choix de quatrième ronde au prochain repêchage, ne fêtera ses 17 ans que 12 jours plus tard!

«L’avenir des Remparts est entre bonnes mains!» lance Roy en conférence téléphonique, ajoutant qu’il allait prendre son temps avec ses jeunes joueurs.

«On sait que ce sera peut-être plus difficile à mesure que la saison va avancer. Mais avec le retour possible de Félix Bibeau [du camp des Islanders de New York], on pourrait peut-être transférer certains joueurs sur le troisième ou le quatrième trio pour leur permettre de mieux s’adapter. Je vais être patient et j’espère que les partisans le seront aussi.»

Retours et nouveaux venus

«Nos jeunes ne sont pas parfaits, mais j’adore leur éthique de travail», a-t-il poursuivi, indiquant qu’il était emballé par sa jeune brigade défensive. «Peut-être que ça va me donner des maux de tête durant la saison», a-t-il cependant tempéré. «C’est pour ça que la présence de [Pier-Olivier] Lacombe et [Darien] Kielb sera si importante», a-t-il ajouté en mentionnant les deux seuls défenseurs de plus de 18 ans de son alignement.

Nicolas Savoie, Félix-Olivier Chouinard, Dylan Schives et Romain Rodzinski reviennent aussi à l’arrière. Se greffent à eux Édouard Cournoyer et Colton O’Brien qui arrivent respectivement du midget AAA et de la Greater Ontario Junior Hockey League. À l’aile gauche, outre Sato, les Remparts comptent sur les vétérans Gabriel Montreuil et Thomas Caron alors qu’à l’aile droite, Pierrick Dubé et Édouard Saint-Laurent reviennent. Les nouveaux venus Anthony Gagnon et Tommy Luneau complètent le tableau avec Melanson.

Du côté des joueurs de centre, Gaucher et Filion seront entourés des vétérans Andrew Coxhead, Félix Bibeau et Aleksei Sergeev. Roy a d’ailleurs laissé entendre qu’il en attendait davantage du joueur russe de 19 ans qui a été moins visible durant le camp d’entraînement. «En fin de semaine, il avait mal à l’aine, mais il va falloir qu’il m’en donne plus. Il va falloir qu’Aleksei connaisse une grosse saison pour nous permettre d’avoir une grosse saison», a commenté l’entraîneur.

Laframboise retranché

Avant la fin de la période des transactions, Roy avait réalisé ses dernières coupes en renvoyant le cerbère Thomas Boucher et les attaquants Félix Bédard et Hugo Audette à leurs équipes midget AAA et en retranchant le centre Jérémy Laframboise, qui avait porté le chandail des Diables rouges au cours des trois dernières saisons.

«Nous voulions y aller avec des jeunes quand nous avons fait la transaction pour Filion, qui est un joueur que [le directeur général adjoint] Christian Vermette aimait beaucoup. Il a donc fallu retrancher quelqu’un même si Jérémy a connu un certain succès avec l’équipe par le passé», a expliqué Roy.

+

PAGLIARULO, DESPATIE L'AVENIR

Patrick Roy a finalement jeté son dévolu sur Emerick Despatie pour seconder Anthony Pagliarulo cette année. «J’ai choisi Emerick pour sa prestance et son physique», a déclaré Roy au sujet du gardien qui fait 6 pieds, 1 pouce et 154 livres malgré ses 16 ans. «On l’a repêché en deuxième ronde et il a connu un très bon camp. Thomas [Boucher] a aussi très bien fait, mais l’avenir des Remparts devant le filet passe par Emerick», a ajouté Roy à propos de son autre gardien de 16 ans qui retournera avec les Élites de Jonquière au niveau midget AAA. Roy a également confirmé qu’Anthony Pagliarulo serait le gardien numéro un et se taperait la majorité de la besogne devant le filet. «On verra l’utilisation qu’on fait d’Emerick à mesure que la saison va avancer.»

+

MAUVAIS WEEK-END

Lundi, Patrick Roy répétait qu’il n’était pas satisfait de la performance de ses protégés lors des deux matchs hors concours de la fin de semaine à Baie-Comeau. «Je ne suis pas content de la façon dont on a joué au niveau de l’éthique de travail. On a donné 12 buts et dans la grande majorité des cas, c’était à cause de gars qui ont perdu leur homme au filet», a-t-il déploré. «On veut établir un système où tout le monde travaille fort et travaille bien», a poursuivi Roy, qui refuse toutefois de se livrer au jeu des comparaisons avec les autres équipes de la division Est. «On n’est pas encore capables de voir où on se situe par rapport aux autres équipes. On préfère se concentrer sur notre progression.»