Patrick Côté et Kyle Noke se sont transpercés du regard, mardi à la pesée.

Patrick Côté et Kyle Noke: guerre d'attitude avant le combat

À 24 heures des hostilités, la pesée du gala UFC ne manquait pas d'intérêt, mardi après-midi, au Colisée de Québec. Michael Bisping a continué de proférer ses insultes au visage amusé de Tim Kennedy, son rival de la finale. Mais le face-à-face le plus intense a impliqué Patrick Côté et Kyle Noke. On a aussi eu droit à des câlins et à la gorgée des mariés!
L'importante perte de poids avant la pesée, conséquence d'une déshydratation intensive, rend les combattants irascibles. Même s'ils se sont côtoyés durant six semaines comme entraîneurs-chefs de la téléréalité L'ultime combattant : Canada contre Australie, dont c'est les finales à Québec, Côté et Noke ne se sont pas fait de cadeau.
L'ancien militaire de Valcartier natif de Rimouski est entré sous les acclamations d'un petit groupe de spectateurs chantant «Côté, Côté» sur l'air d'«Olé, olé». Le Québécois a levé le poing droit bien haut quand on a annoncé ses 170 lb, avant de répéter le même manège devant Noke. S'en est suivie une guerre silencieuse où Côté transperçait Noke du regard, ce dernier répondant en hochant la tête.
«Ça va être chez nous, à Québec. Il n'y a aucune, aucune chance que je m'en aille de cet octogone-là sans avoir la victoire», venait de déclarer l'athlète de 34 ans dans la vidéo promotionnelle projetée sur écran géant, au-dessus de leur tête.
Noke avait affirmé la veille que Côté et lui n'ont jamais «rien eu à dire de négatif l'un contre l'autre. Nous sommes deux sportifs et nous nous concentrons sur le combat, pas sur l'autre».
Après sept ans comme poids moyen (185 lb), Côté en est à son deuxième affrontement chez les mi-moyens. Ce soir, il entrera dans l'octogone à 190 ou 192 lb et atteint 210 lb au quotidien. Plus tôt dans la journée, il avait tweeté baisser son poids en écoutant Bob Marley.
13 lb de moins 
Bisping pesait pour sa part 199 lb, lundi soir. Vingt heures plus tard, il a fait osciller la balance à 186. Le Britannique maître de l'injure a été plus applaudi que son opposant américain, Kennedy, moins connu. Ils sont cinquième et huitième aspirants au titre mondial.
Les 26 combattants ont fait le poids, considérant qu'ils ont droit de surpasser le maximum dicté d'une livre. Plus facile pour l'Ontarien Sam Stout (169 lb) et le Californien K.J. Noons (168), qui se sont entendus pour hausser leur limite de 155 à 170. Cinq compétiteurs auraient pu manger une rôtie de plus, mardi matin. Dont le Québécois Olivier Aubin-Mercier (169), qui descendra bientôt chez les légers (155).
Le Suédois Akira Corassani est entré vêtu d'un gilet des Nordiques et est ressorti après s'être bousculé avec le Louisianais Dustin Poirier. Le Franco-Montréalais Nordine Taleb n'a pas hésité à faire l'accolade à son adversaire, l'Australien Vik Grujic. Ils étaient de la série L'Ultime combattant.
La pacificatrice californienne Leslie Smith a failli déclencher un tumulte quand son haut de maillot à ficelles s'est détaché au dos. Sa rapidité lui a permis de ne rien dévoiler.
Et que dire des poids mi-lourds Sean O'Connell et Ryan Jimmo, qui ont bu leur breuvage réhydratant comme les mariés boivent leur première coupe de champagne! Jimmo vient du Nouveau-Brunswick, O'Connell du Minnesota.
<p>L'ultime combattant Sheldon Westcott</p>
Coureur contre skater
Les deux finales de la téléréalité L'ultime combattant : Canada contre Australie opposent des Canadiens. Dans l'ombre du duel des 170 lb impliquant le Québécois Olivier Aubin-Mercier, Sheldon Westcott et Elias Theodorou jouent également gros chez les 185 lb. À la clé, un contrat de six combats avec l'UFC assorti d'un salaire de plus de 100 000 $.
Même si de prime abord on trouve deux athlètes similaires, ils viennent d'univers complètement différents. Wescott est un Albertain de 29 ans. Décathlonien, il a abandonné  l'athlétisme pour les arts martiaux mixtes et il est professionnel depuis déjà sept ans. Il n'a pas de diplôme postsecondaire et bossait dans le terrassement avant de faire de l'octogone son gagne-pain.
Theodorou a 25 ans et vient de Toronto. Il a pratiqué plusieurs sports avant les combats ultimes, mais par-dessus tout, il aimait la planche à roulettes. «C'était un sport très dangereux», laisse tomber celui qui vit de se battre dans une cage. «Je ne contrôlais pas la gravité.» Il a commencé les arts martiaux mixtes il y a moins de quatre ans, pendant son bacc en publicité. Beau garçon, il a six couvertures de livres Harlequin à son actif.
Westcott ne pèsera pas beaucoup plus que 190 lb, mercredi, dans l'arène du Colisée. Possible qu'il descende chez les 170 lb dans l'avenir. Theodorou pesait déjà 203 lb, mardi soir, avant d'aller souper.
Westcott est davantage reconnu pour sa vitesse, Theodorou pour sa puissance. «Elias est sous-estimé parce que ses combats [dans L'Ultime combattant] n'ont pas été les plus excitants. Mais s'il n'a pas perdu, ce n'est pas pour rien», affirme pourtant Westcott, disant pour sa part livrer des combats mémorables.
Et les deux ne sont plus les mêmes qu'à l'automne, au moment du tournage. Theodorou est allé s'entraîner dans un camp de boxe thaïlandaise, en Thaïlande, avec Patrick Côté. Westcott a guéri son ligament, genou blessé par Theodorou à l'entraînement, par accident.
Une quinzaine de proches sont venus de l'Alberta pour encourager Westcott. Theodorou revendique déjà une centaine de supporteurs présents à Québec. «J'ai une grande famille. Je suis Grec, vous savez !» lance-t-il en conclusion.
La carte du gala
Dès 15h15
Tim Gorman (9-2) c. Mitch Gagnon (10-2)  135 lb
Chris Indich (6-1) c. Richard Walsh (7-1)  170 lb
Vik Grujic (6-2) c. Nordine Taleb (8-2)  185 lb
Mike de la Torre (12-3) c. Mark Bocek (11-5)  155 lb
Pas avant 17h
Dustin Kimura (12-1) c. George Roop (14-11-1)  135 lb
Sean O'Connell (15-4) c. Ryan Jimmo (18-3)  205 lb
Leslie Smith (6-4-1) c. Sarah Kaufman (16-2)  135 lb
K.J. Noons (11-6) c. Sam Stout (21-9-1)  170 lb
Pas avant 19h
Akira Corassani (14-4-1) c. Dustin Poirier (15-3)  145 lb
Olivier Aubin-Mercier (4-0) c. Chad Laprise (7-0)  170 lb
Elias Theodorou (8-0) c. Sheldon Westcott (8-1)  185 lb
Kyle Noke (20-6-1) c. Patrick Côté (20-8)  170 lb
Tim Kennedy (17-4) c. Michael Bisping (25-5)  185 lb
Finale prévue pour cinq rounds, les autres combats trois. Chaque round dure cinq minutes. Une victoire s'obtient par soumission, mise hors de combat ou décision (trois juges).