Kim Boutin a remporté chacune des épreuves de 500m auxquelles elle a pris part cette saison et elle occupe le sommet du classement général de la Coupe du monde dans cette distance.

Patinage courte piste: Kim Boutin gagne une autre médaille d'or au 500 mètres

NAGOYA — La Québécoise Kim Boutin a continué sa domination sur 500 mètres en patinage de vitesse de courte piste, remportant l'épreuve de la Coupe du monde de Nagoya, dimanche.

L'athlète de Sherbrooke a pris l'avance dès le départ et n'a jamais été rattrapée. Elle a franchi la distance en 43,374 et a devancé l'Italienne Arianna Fontana et la Sud-Coréenne Ji Yoo Kim.

Boutin a remporté chacune des épreuves de 500m auxquelles elle a pris part cette saison et elle occupe le sommet du classement général de la Coupe du monde dans cette distance.

«Ç'a été une finale intéressante, a analysé Boutin. J'avais vraiment envie d'aller en avant, de contrôler la course et de finir en force et c'est ce que j'ai fait. Donc, je suis contente. Notre équipe devient vraiment forte dans le relais aussi. On a été fortes du début à la fin et je suis vraiment fière de ce qu'on a fait.»

Par ailleurs, Courtney Sarault, de Moncton, a mérité une deuxième médaille individuelle cette saison, se classant deuxième du 1500 mètres.

Après avoir mené pendant une bonne partie de la course, mais a cédé la tête à la Néerlandaise Suzanne Schulting en milieu de course.

Sarault a résisté aux tentatives de dépassement de la Chinoise Yu Tong Han, et elle a franchi la ligne d'arrivée en 2:30,976.

Sarault avait remporté l'argent au 1000 mètres à Montréal.

«Hier (samedi), j'ai été pénalisée au 1000 mètres. J'ai pris le temps d'y réfléchir et, aujourd'hui, j'étais dans un très bon état d'esprit au moment d'entreprendre la course, a affirmé Sarault.

«Je savais comment faire pour éviter de me laisser déconcentrer durant ma course. Je suis restée calme et ç'a vraiment porté ses fruits aujourd'hui. Je voulais aller chercher l'or en finale, mais j'ai quand même bien bataillé, alors je suis fière de moi.»

Boutin et Sarault ont ensuite uni leurs à ceux de Danaé Blais et d'Alyson Charles pour décrocher la médaille d'argent du relais féminin, aidées par une pénalité imposée aux Sud-Coréennes.

L'Italie a remporté l'or et la Russie, le bronze.