L’ancien partant des Blue Jays de Toronto, Marcus Stroman, gardera un doux souvenir de ses huit années dans l’organisation.

Pas de ressentiment entre Stroman et les Jays

Marcus Stroman savait que les chances qu’il fasse encore partie des Blue Jays à la fin de juillet étaient minces. Mais il ne s’attendait pas tout à fait à devenir un membre des Mets avant la fin du mois.

Lors d’une conférence téléphonique lundi, environ 24 heures après avoir été échangé par la seule organisation du baseball majeur qu’il a connue, Stroman a dit avoir été très surpris d’apprendre qu’il passait aux New-Yorkais.

Dimanche, on murmurait qu’il aurait été à l’origine de propos musclés dans le vestiaire torontois.

«Je n’ai pas aimé la façon dont certaines choses ont été menées au long du processus. C’était tout. Cela n’avait rien à voir avec les Mets, a dit Stroman. Tout est arrivé vite. Une fois que la poussière est retombée et que j’ai parlé à ma famille, c’est devenu excitant. Rentrer chez moi à New York, ça va être fabuleux. J’ai très hâte.»

Le natif de Long Island a affirmé qu’il n’y avait pas de ressentiment entre les Blue Jays et lui, l’équipe qui l’a choisi au premier tour en 2012.

Il gardera un doux souvenir de ses huit ans dans l’organisation. Stroman a notamment obtenu des départs importants en séries en 2015 et 2016, lors de séries de championnat de la Ligue américaine.

«Quand je vais repenser aux moments vécus ici, ce sera avec de la reconnaissance, a dit Stroman. La frustration, ça ne dure pas. Nous avons discuté, j’ai exprimé mon opinion et c’est tout. Pas de ressentiment d’un côté ou de l’autre.

«Je serai de retour à Toronto dans un avenir rapproché. J’aime cette ville. Ce n’est pas la dernière fois que je serai ici.»

Le départ de Stroman a causé de la déception chez les partisans des Blue Jays. Le fougueux droitier était un favori de la foule depuis ses débuts.

Stroman a souvent exprimé son désir de rester à Toronto, mais il a dit que la direction des Jays ne lui a jamais offert de prolonger son contrat.

Le directeur général, Ross Atkins, a dit qu’il a eu «de très brefs» pourparlers initiaux avec l’agent de Stroman, tout au long de la saison, mais qu’il «sentait qu’il y avait un écart trop important» pour approfondir les discussions officielles sur une prolongation du contrat.

Deux espoirs en retour

En retour de Stroman, les Blue Jays ont reçu deux espoirs des ligues mineures : le gaucher Anthony Kay, 24 ans, et le droitier Simeon Woods Richardson, 18 ans.

Les Mets ont une fiche de 50-55, en quatrième place dans la section Est de la Ligue nationale. On se demandait s’ils voudraient se départir de joueurs à la date limite des transactions — il y a d’ailleurs des échos comme quoi Noah Syndergaard est disponible.

Mais New York a plutôt acquis Stroman, qui a une fiche de 6-11 et une moyenne de 2,96, cette saison.

«Je pense que c’est une équipe incroyable, a dit Stroman, à propos des Mets. Je dirais qu’ils ont l’un des meilleurs personnels de lanceurs du baseball majeur.»

Les Mets entameront mardi un séjour de six matchs à l’étranger — trois à Chicago (White Sox), trois à Pittsburgh. Stroman pourrait lancer samedi, au PNC Park.