Skiant chez lui, l’Italien Dominik Paris s’est imposé lors d’une deuxième journée de suite en Coupe du Monde, samedi, remportant de justesse un super-G.

Paris signe une autre victoire devant les siens

BORMIO, Italie — Skiant chez lui, l’Italien Dominik Paris s’est imposé lors d’une deuxième journée de suite en Coupe du Monde, samedi, remportant de justesse un super-G.

Victorieux en descente la veille, Paris a battu le champion olympique Matthias Mayer par un centième de seconde.

Avec cette quatrième victoire sur le parcours Stelvio, il éclipse les grands Autrichiens Hermann Maier et Michael Walchhofer.

«Cela fait deux journées fantastiques, a déclaré Paris. Je ne trouve pas les mots.»

Aleksander Aamodt Kilde, de la Norvège, a terminé troisième, à 46 centièmes.

Paris suivait Mayer par 0,33 au dernier point de contrôle, mais ses cuisses massives l’ont aidé à naviguer le reste du tracé en douceur.

«Il faut être un skieur complet ici — bon techniquement et fort tactiquement, a dit Paris. Il faut skier intelligemment.»

C’était la onzième victoire en carrière de Paris, dont deux dans la célèbre descente de Kitzbuehel, en Autriche.

«Dominik le mérite, a dit Mayer. Nous sommes en Italie. Peut-être que les rôles seront inversés en Autriche.»

Le Norvégien Stian Saugestad a chuté à mi-chemin, se heurtant le dos et le cou contre la neige, avant d’atteindre les filets de sécurité.

On lui a posé un collier cervical pour le transporter à l’hôpital, par hélicoptère. On n’en savait pas plus dans l’immédiat.

Aksel Lund Svindal reste en tête du classement du super-G, malgré une 17e place. Svindal a 29 points d’avance sur le Suisse Mauro Caviezel.

Bien que n’ayant pas participé au super-G, Marcel Hirscher a conservé une avance confortable au classement général.

Les Autrichiens Vincent Kriechmayr et Max Franz ont respectivement terminé quatrième et cinquième.

Chez les Canadiens, Dustin Cook a fini 31e, quatre rangs devant James Crawford et cinq places devant Benjamin Thomsen.

La Coupe du monde reprendra avec un slalom parallèle à Oslo en Norvège, le Jour de l’An.