L’Océanic a fait un retour victorieux vendredi à Rimouski en ayant raison des Tigres de Victoriaville par la marque de 6-1 au Colisée Financière Sun Life.

Pagliarulo et l’Océanic domptent encore les Tigres

RIMOUSKI — Après un voyage fructueux, l’Océanic a fait un retour victorieux vendredi à Rimouski en ayant raison des Tigres de Victoriaville par la marque de 6-1 au Colisée Financière Sun Life. Vifs et agressifs sur la rondelle, les locaux ont dominé les Félins, qui étaient bien peu menaçants.

Malgré un départ un peu lent avant qu’ils ne prennent leur envol, les Bleus ont offert une performance au goût de leur entraîneur-chef Serge Beausoleil. «On a respecté l’adversaire et on a joué du hockey de qualité : beaucoup de temps de possession de la rondelle, beaucoup en zone adverse, beaucoup de temps de permutation. J’ai aimé comment on a joué, comment on a sorti la rondelle de notre territoire. On était prêts pour ce match-là!»

Il ne regrettait pas d’avoir placé Carmine-Anthony Pagliarulo comme portier. «Pagliarulo avait joué un très fort match à Victoriaville et je pense que le temps était venu de lui donner deux départs consécutifs. Il a très bien fait, entre autres sur une séquence en deuxième période, où il a bloqué deux tirs à bout portant.» C’est Colten Ellis qui sera devant le filet pour le match de dimanche à Rimouski contre les Mooseheads d’Halifax.
20e but de Huntington

Alexis Lafrenière (16e) a ouvert la marque à 15:23 de la première période en faisant dévier le tir de Charle-Édouard D’Astous. Le disque s’est alors faufilé entre les jambières de Fabio Iacobo qui ne l’a jamais vu arriver. À l’engagement médian, les locaux ont enfilé quatre buts, dont deux marqués par Jimmy Huntington (19e et 20e) contre son ancienne équipe, l’un en désavantage numérique et l’autre lors d’un jeu de puissance. Le numéro 23 fracassait ainsi sa marque personnelle de 18 buts en une saison dans la LHJMQ, inscrite lors de la dernière campagne.

Frédéryck Janvier (2e) et Cédric Paré ont été les auteurs des deux autres buts. Egor Serdyuk a été le seul à déjouer Pagliarulo avec un homme en plus à 6:31 de la deuxième. Au dernier tiers, Parker Bowman a inscrit son premier but de la campagne, le sixième de la rencontre pour la troupe de Beausoleil.