Le champion en titre argentin Lucas Matthysse a touché le tapis à trois reprises avant que l’arbitre ne mette fin au combat.

Pacquiao ne fait qu’une bouchée de Matthysse

KUALA LUMPUR — La légende philippine Manny Pacquiao a retrouvé la fougue de sa jeunesse pour récupérer son titre WBA des poids welters en mettant KO le champion en titre, l’Argentin Lucas Matthysse, à la septième reprise, dimanche, à Kuala Lumpur.

«Pac-Man», qui continue de remonter le temps, verrait maintenant sûrement d’un bon oeil une revanche contre l’Américain Floyd Mayweather, qui s’est retiré invaincu en 50 combats après l’avoir dominé aux points en 2015 lors du «combat du siècle», ou un autre nom prestigieux qui pourrait également être celui du britannique Amir Khan.

«J’ai la ceinture, donc c’est comme Mayweather veut. S’il veut se remettre à la boxe, et bien faisons la deuxième manche», a immédiatement réagi le sénateur philippin. «Pour mon prochain combat, je veux une vraie défense pour mon titre. Dans mon clan, ça va être un gros boulot».

En attendant, à 39 ans, Pacquiao a largement dominé son adversaire, envoyé au tapis une première fois dès le troisième round sur un uppercut du gauche.

L’Argentin de 35 ans, gros puncher surnommé «La Machine» et qui semblait pourtant légèrement favori avant le combat, n’a pu suivre le rythme de son adversaire s’est à nouveau effondré au cinquième round.

Et finalement l’arbitre Kenny Bayless a mis fin à son calvaire quand Matthysse est de nouveau tombé dans la septième reprise après un enchaînement supersonique du Philippin.

«Je suis surpris de l’avoir mis KO si tôt», s’est réjoui Pacquiao, qui n’avait plus gagné avant la limite depuis neuf ans. «Je suis surpris d’avoir réussi à l’envoyer au tapis au 3e, puis au 5e et enfin au 7e round. Cela faisait longtemps que je n’avais plus réussi cela, j’étais vraiment au top aujourd’hui».

Il s’agit de sa 60e victoire, la 39e par KO (pour 7 défaites et 2 nuls). Un succès qui devrait le pousser à poursuivre sa carrière au-delà de son 40e anniversaire, qu’il fêtera en décembre.

«On a fait du bon boulot à l’entraînement, on n’a pas poussé trop fort, on a contrôlé le rythme», a poursuivi Pacquiao, le seul boxeur de l’histoire à avoir détenu des titres majeurs dans huit catégories de poids différentes en 23 ans de carrière.

«Est-ce que j’ai l’air d’avoir 39 ans ?», a-t-il encore demandé aux journalistes en souriant à sa descente du ring. «À 39 ans je suis toujours OK, toujours bien. Quand vous me voyez à l’entraînement vous pourriez vous dire que j’ai 27, 28 ans».

Pour préparer son 60e succès, Pac-Man a pu s’appuyer sur son nouvel entraîneur Justin Fortune. «On avait changé des choses cette fois» pour sa préparation. «Les entraînements étaient plus courts, plus rapides, plus intenses, donc son corps a réagi différemment. Voilà pourquoi il ressemble de nouveau à l’ancien Pacquiao», a expliqué Fortune.

Le bilan de Matthysse est désormais de 39 victoires, dont 36 par KO, pour 5 défaites.