L'ancien receveur Terrell Owens a pris tout le monde par surprise jeudi en annonçant qu'il n'assisterait pas à la cérémonie au cours de laquelle il sera admis au Temple de la renommée du football, à Canton, en Ohio.

Owens n'assistera pas à son intronisation au Temple de la renommée

Terrell Owens a toujours aimé être le centre d’attention. Sa décision de ne pas participer à la cérémonie d’intronisation au Temple de la renommée du football le 4 août le gardera loin des projecteurs.

Owens a été élu parmi les légendes en février, à sa troisième année d’admissibilité. Son annonce jeudi est sans précédent pour un nouveau membre du panthéon.

Dans un communiqué publié par son publiciste, Owens a déclaré : «Bien que j’apprécie énormément cette opportunité, j’ai pris la décision de décliner publiquement mon invitation à assister à la cérémonie d’intronisation à Canton. Après avoir visité Canton plus tôt cette année, je me suis rendu compte que je souhaitais célébrer ce qui sera l’un des jours les plus mémorables de ma vie, ailleurs. Je vais annoncer plus tard où et quand je vais célébrer mon intronisation.»

«J’espère que les projecteurs seront sur ceux qui seront là au lieu de ceux qui ne le seront pas», a déclaré Howard Balzer, de SiriusXM Radio, qui participe au scrutin du Temple de la renommée depuis 15 ans.

«Nous sommes déçus, mais nous respectons la décision de Terrell», a déclaré David Baker président et chef de direction du Temple.

Owens a fait ses débuts dans la NFL après avoir été sélectionné en troisième ronde par les 49ers de San Francisco en 1996 et il est devenu une étoile reconnue pour certaines performances mémorables en séries. Il se classe deuxième derrière Jerry Rice avec 15 934 verges de gains et est troisième sur la liste de tous les temps parmi les receveurs avec 153 touchés.

Des sélectionneurs déroutés

Owens avait fortement critiqué le processus de vote lorsqu’il n’a pas été élu en 2016 et en 2017. Il croit notamment qu’il a été ignoré puisqu’il était considéré comme un mauvais coéquipier et une présence négative dans le vestiaire. Pourtant, il a reçu un appui considérable pour son élection avant d’être élu en février dernier en compagnie de Randy Moss, un autre receveur étoile.

«Je pense que T.O. a été réellement déçu quand il a été élu cette année», a déclaré Paul Domowitch, du Philadelphia Daily News, qui a moussé la candidature d’Owens et qui fait partie du comité de sélection depuis 16 ans. «Je pense qu’il était plus heureux quand il était rabroué et pouvait jouer le rôle de la victime persécutée et se plaindre à chaque émission de radio qui était prête à l’inviter pour commenter l’injustice du processus.

«Peut-être qu’il craignait qu’il ne soit oublié après la cérémonie d’intronisation. De cette façon, il reçoit son veston doré, mais on se souviendra de lui comme du gars qui a rabroué le Temple de la renommée.»

«Pendant toutes ces années, Owens voulait être élu et le criait haut et fort», a rappelé Rick Gosselin, qui participe au scrutin depuis 23 ans. «Maintenant, il ne veut pas aller à la cérémonie? C’est assez déroutant... Je me demande ce que pensent tous ses nouveaux coéquipiers qui portent ces vestons dorés.»

Owens a remercié les 49ers, les Eagles de Philadelphie, les Cowboys de Dallas, les Bills de Buffalo et les Bengals de Cincinnati dans son communiqué et a qualifié son intronisation au Temple de la renommée d’un «honneur de faire partie d’un tel groupe, un honneur que je vais toujours chérir». Il ne sera toutefois pas là pour voir son buste être dévoilé en août.