Ryan O'Reilly (à gauche) a profité d'une belle passe du capitaine Connor McDavid pour permettre au Canada d'éliminer la Russie en prolongation, jeudi.

O’Reilly permet au Canada de passer en demi-finale au Mondial

COPENHAGUE — Le Canada luttera pour une médaille pour une quatrième année d’affilée au Championnat du monde de hockey.

Ryan O’Reilly a inscrit le but victorieux en avantage numérique à 4:57 de la prolongation, jeudi, pour propulser le Canada vers un gain de 5-4 et un billet pour les demi-finales du Mondial. 

Samedi, l'équipe canadienne affrontera la Suisse, qui a surpris la Finlande 3-2.

«Le rythme était effréné», a dit O’Reilly, qui avait aussi marqué le but victorieux qui avait éliminé la Russie en demi-finale du Mondial de 2017 à Cologne, en Allemagne. «Nous avons pris les devants à quelques reprises, mais il faudra faire du meilleur travail à l’avenir pour protéger ces avances. Nous avons néanmoins démontré beaucoup de ténacité, et avons continué de marquer. Nous avons repris les commandes, et le but en prolongation était crucial.»

Les deux équipes se sont échangé des chances en prolongation avant que le Canada n’obtienne un avantage numérique à la suite du coup de bâton de Kirill Kaprizov, à 3:35. L’entraîneur-chef canadien Bill Peters a alors appelé un temps d’arrêt, puis envoyé dans la mêlée Connor McDavid, O’Reilly, Aaron Ekblad et Colton Parayko. Quelques instants plus tard, O’Reilly mettait un terme à la rencontre.

«Je n’ai rien fait de spécial sur ce jeu, j’ai simplement placé la lame de mon bâton où il le fallait, a dit O’Reilly. J’ignore toujours comment il [McDavid] est parvenu à compléter sa passe.»

Fini la série de podiums

Colton Parayko et Ryan Nugent-Hopkins ont aussi fait vibrer les cordages en avantage numérique, tandis que Kyle Turris et Pierre-Luc Dubois ont noirci la feuille de pointage en troisième période.

Darcy Kuemper a effectué son cinquième départ devant le filet de l’unifolié, qui a gagné ses cinq derniers matchs contre la Russie au Mondial. Au final, le Canada a dominé la Russie 41-30 au chapitre des tirs au but.

C’est la première fois en cinq ans que la Russie ne sera pas sur le podium, après avoir obtenu l’or en 2014, l’argent en 2015 et le bronze en 2016 et en 2017.

Dans l’autre match de quarts de finale à l’affiche jeudi matin, les États-Unis ont préservé leurs chances d’obtenir leur première médaille au Mondial depuis 2015, à la suite de leur victoire de 3-2 contre la République tchèque. 

En demi-finale, les Américains se frotteront à la Suède, qui a vaincu la Lettonie 3-2.