Ryan O’Reilly est félicité par son coéquipier David Perron après avoir marqué son deuxième filet de la rencontre.

O’Reilly mène les Blues à la victoire

SAINT-LOUIS — Critique envers sa performance lors du troisième duel de la finale de la Coupe Stanley, Ryan O’Reilly s’est assuré de ne pas reproduire les mêmes erreurs et a veillé à ce que les partisans des Blues ne rentrent pas à la maison bredouille.

O’Reilly a fait bondir la foule en dénouant l’impasse à mi-chemin en troisième période avec son deuxième filet de la soirée et les Blues de St. Louis ont créé l’égalité 2-2, lundi, lors du quatrième match de la finale, en vertu d’un gain de 4-2 aux dépens de Bruins de Boston.

Après avoir donné le ton à la rencontre en enfilant l’aiguille à la 43e seconde de jeu au premier engagement, O’Reilly n’a pas changé sa formule gagnante. L’attaquant des Blues a sauté sur un retour de lancer, cette fois-ci celui d’Alex Pietrangelo, pour permettre aux Blues de mettre la main sur leur première victoire à domicile après quatre apparitions en finale de la Coupe Stanley. Brayden Schenn a assuré le gain en marquant dans une cage déserte.

Les deux équipes croiseront de nouveau le fer jeudi, alors que le cinquième match de la série sera présenté à Boston.

Vladimir Tarasenko a aussi fait bouger les cordages au premier tiers du côté des Blues. Malgré qu’il ait semblé chancelant à quelques reprises durant la rencontre, Jordan Binnington a repoussé 21 des 23 rondelles dirigées vers lui.

Charlie Coyle a inscrit le premier but des Bruins au premier engagement en enfilant son neuvième but du tournoi printanier. Brandon Carlo a par la suite remis les compteurs à zéro en désavantage numérique en période médiane.

Malgré la défaite, Tukkaa Rask a limité les dégâts chez les Bruins. Le vétéran a pour sa part fait face à 37 lancers et a été parfait en 12 tirs au cours de la deuxième période.

Chara atteint au visage par une rondelle

Zdeno Chara a été contraint de quitter la rencontre en début deuxième période après avoir été frappé de plein fouet au visage par un tir.

Les Bruins étaient privés de Zdeno Chara, qui a été contraint de quitter la rencontre en début deuxième période après avoir été frappé de plein fouet au visage par le tir de Schenn. Le capitaine des Bruins est retourné au banc des siens avec une visière complète, mais n’a pas été en mesure d’aider ses coéquipiers sur la patinoire.

Après avoir subi une défaite écrasante samedi devant leurs partisans, les Blues ont envoyé un message clair à leurs adversaires dès les premiers instants de la rencontre. Cette fois-ci, il n’était pas question de gâcher la fête au Enterprise Center.

O’Reilly a brisé la glace après seulement 43 secondes de jeu pour redonner un peu de confiance aux locaux. L’attaquant des Blues a sauté sur un retour de lancer de la pointe et a battu de vitesse Rask du côté gauche en effectuant un tourniquet.

La foule s’est toutefois faite un peu plus discrète après que Coyle eut remis les compteurs à zéro, à 13:14.

Tarasenko a bénéficié du retour de lancer d’Alex Pietrangelo pour remettre les locaux sur le droit chemin. Il s’agit de son troisième but de la finale et son 11e des séries.

Rask solide

Les Blues ont multiplié les chances de marquer à mi-chemin en deuxième période, mais se sont butés à un Rask solide.

Brad Marchand a joué de patience sur la séquence du but égalisateur en attendant ses coéquipiers à la ligne bleue. Carlo a par la suite profité d’un rebond, à la suite du tir de Patrice Bergeron, pour tromper la vigilance de Binnington.

Oskar Sundqvist, le seul joueur actif chez les Blues avec une bague de la coupe Stanley, était de retour dans l’alignement après avoir purgé une suspension d’un match pour sa mise en échec à l’endroit de Matt Grzelcyk lors du deuxième duel de la série.

Les Blues ont également pu compter sur le retour de Vince Dunn, qui renouait avec l’action après une absence de six matchs, pour ajouter de la profondeur en territoire défensif. Dunn a été atteint au visage par un tir lors de la troisième rencontre de la finale de l’Association de l’Ouest contre les Sharks de San Jose. Il a d’ailleurs fait sentir sa présence tôt dans la rencontre en récoltant une mention d’aide sur le premier but des siens.

Les Blues tentent de mettre la main sur le précieux trophée de Lord Stanley pour la première fois de leur histoire. Ils ont été balayés à leurs trois participations précédentes en 1968, 1969 et 1970, en tant que vainqueurs de la nouvelle association composée des six équipes d’expansion de la LNH.

Les Bruins participent à la finale pour une troisième fois en huit ans. Ils ont gagné les grands honneurs face aux Canucks de Vancouver en 2011, avant de baisser pavillon devant les Blackhawks de Chicago en 2013.