Édouard Julien avec les Diamants, en 2017

Opéré au coude, Édouard Julien ratera au moins huit mois

Meilleur espoir produit sur les terrains de baseball de Québec depuis plusieurs années, Édouard Julien ratera au moins les huit prochains mois. Le joueur d’avant-champ de 20 ans, qui vient de signer son premier contrat pro avec les Twins du Minnesota, subira la fameuse opération Tommy John au coude dans quelques jours.

«J’étais aux Jeux panaméricains avec l’équipe canadienne, au Pérou [début août]. Durant la séance d’échauffement avant notre deuxième match, on effectuait des relais de routine du champ extérieur à l’avant-champ. J’étais posté au deuxième but. J’ai attrapé une balle du champ droit et j’ai essayé de tirer au marbre, mais dans mon coude, j’ai senti comme un pop», a expliqué Julien, samedi, quand Le Soleil l’a joint en Floride.

Choix de 18e ronde des Twins au dernier repêchage du baseball majeur, début juin, l’athlète de Sainte-Foy passera les huit prochains mois au complexe d’entraînement du club situé à Fort Myers.

«Le médecin de l’équipe canadienne croyait au début que ce n’était qu’un simple nerf déplacé», poursuit-il. «Mais une fois ici, j’ai eu un examen d’imagerie par résonance magnétique [IRM] et ils ont découvert que la moitié du ligament [latéral interne] est déchiré», soupire le produit de l’Université Auburn, où il vient de passer deux ans.

Après une période de découragement, le joueur de deuxième coussin s’est résigné à passer sous le bistouri. «Mon plan était de revenir en septembre pour la ligue d’automne où les Twins invitent entre 30 et 40 joueurs à s’entraîner ensemble. Mais là, ce sera plutôt l’opération et huit mois de réadaptation.»

«C’est sûr que j’ai été découragé, c’est dur. Je n’ai pas encore une seule apparition au bâton dans les rangs professionnels! Mais c’est un petit pas de recul que je n’ai pas le choix de prendre. Je n’ai aucun contrôle là-dessus. Je peux juste suivre le programme de remise en forme pour essayer de jouer au moins deux à trois mois l’an prochain et montrer aux Twins ce que je suis capable de faire», indique celui qui espère un retour dans le losange en mai.

Il sera opéré début septembre par le Dr James Andrews, sommité dans le domaine qui a recousu plus d’un millier de coudes à l’aide de l’intervention à la Tommy John, dont plusieurs athlètes du baseball majeur et de la NFL. Andrews a plusieurs cliniques, dont sa principale à Pensacola.

L’intervention chirurgicale de type Tommy John est le plus souvent associée aux lanceurs, qui mènent davantage la vie dure à leur coude, mais elle s’applique parfois aussi aux joueurs de position. Tommy John est ce lanceur qui en a été le premier cobaye, en 1974.