L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, était très satisfait de la tenue sa troupe qui, grâce à la victoire de samedi, a rejoint l'Armada de Blainville-Boisbriand au sommet du classement général de la LHJMQ.

Week-end impeccable pour l'Océanic

RIMOUSKI — L’Océanic a connu une fin de semaine impeccable avec une deuxième victoire en autant de matchs en défaisant les Tigres de Victoriaville 3-2 en fusillade, samedi, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Les hommes de Serge Beausoleil rejoignent ainsi l’Armada de Blainville-Boisbriand au sommet du classement général du circuit Courteau.

Dominés au chapitre des tirs au but (32-25), les Rimouskois se sont tout de même imposés et ont encore une fois été avantagés par Colten Ellis qui a été solide devant son filet. De plus, ils ont su défendre leur territoire de façon exceptionnelle en désavantage numérique, même en prolongation. «Ils ont été sensationnels, a reconnu l’entraîneur-chef. Je suis extrêmement satisfait du spectacle et de la façon dont on a réagi dans l’ensemble.»

À 5:58 de la première période, Alex-Olivier Voyer (7e) a prouvé qu’il avait retrouvé la forme en profitant d’un avantage numérique pour ouvrir la marque d’un bon tir de l’enclave. «Avec des bons joueurs et une bonne équipe, c’est assez facile de revenir dans le momentum après une longue blessure, a commenté celui qui en est à sa deuxième rencontre après une absence de douze matchs. Ce sont des games physiques et ça reste mon style de jeu. Donc, je suis capable de bien me démarquer là-dedans.» Mais, Ivan Kosorenkov (11e) a répliqué d’un tir précis 29 secondes plus tard pour créer l’égalité. 

Le seul but de l’engagement médian a été marqué par Christopher Innis (1er) qui, d’un superbe tir du poignet bien placé de la ligne bleue, a donné les devants à l’Océanic. Pour la recrue de 16 ans, il s’agissait de son premier but en carrière dans la LHJMQ.

À 8:24 du dernier vingt, Victo a nivelé la marque sur un but de Vincent Lanoue (2e) qui a marqué d’un angle impossible après que la rondelle eut dévié sur le patin de Chase Stewart, forçant ainsi la prolongation. 

Lors des tirs de barrage, c’est Voyer qui a donné la victoire à son club en faufilant la rondelle entre les jambières d’Anthony Morrone. «C’est toujours un aspect le fun, ici à Rimouski, a affirmé le numéro 19 pour parler de la réaction de la foule qui était littéralement déchainée. Je suis super content. Honnêtement, la seule chose que je pensais, c’était de mettre la rondelle dans le filet.»