Samuel Laberge a inscrit le premier but de la rencontre, dimanche.

Voltigeurs 2/Océanic 5: un petit velours pour Beausoleil

Les Voltigeurs n'ont pas remporté leur pari. Ils avaient prévenu sur les réseaux sociaux qu'une vague rouge tenterait de submerger l'Océanic, mercredi soir. C'est plutôt un raz-de-marée qui attendait les visiteurs au Colisée Financière Sun Life de Rimouski, devant 2965 partisans. Leurs hôtes les ont battus 5-2.
«Personnellement, ça va toujours me faire un petit velours de battre Drummondville», a laissé tomber Serge Beausoleil. «Ça fait vraiment plaisir!»
L'entraîneur-chef de l'Océanic ne tarissait pas d'éloges sur ses hommes. «Tout le monde a contribué. Je suis très, très satisfait. J'ai bien aimé l'effort collectif, ce soir. C'est une grosse victoire d'équipe! C'est un match très solide au niveau de l'intensité. C'est ce qu'on voulait des gars. On a été sur la rondelle toute la soirée, puis on a bien bougé le puck. C'est notre identité. On a alimenté nos défenseurs et on a créé beaucoup d'offensive aussi.»
Même s'il était fier de tous ses hommes, le pilote a souligné la performance de Samuel Laberge, notamment pour son «échec avant et sa présence devant le filet». «Il s'est inscrit au pointage, mais sa game, de bout en bout, a été très solide.»
Il a fallu près de 19 minutes en première période pour que les locaux ouvrent la marque. Antoine Dufort-Plante a profité d'un cafouillage dans la zone des visiteurs pour compter contre son ancienne équipe, sur un retour du gardien Anthony Dumont-Bouchard. Il est devenu le premier joueur de son club à atteindre le plateau des 20 buts cette saison.
Doublé de Carcone en 20 secondes
La deuxième période a été beaucoup plus animée. Dès la 32e seconde, l'Océanic a doublé son avance grâce à Laberge (15e). Puis à 2:04, Deven St-Hilaire (5e) porté la marque 3-0 en avantage numérique. 
Trois minutes et demie plus tard, les Voltigeurs ont toutefois répliqué avec un doublé de Michael Carcone à 20 secondes d'intervalle. Toujours en tête du classement des buteurs de la LHJMQ, le numéro 8 a atteint la marque des 40 buts cette saison.
Ces deux buts rapides ont semblé avoir sonné les Rimouskois quelques instants. «Ça a ramené le match un peu serré, mais les gars n'ont pas paniqué», a noté Beausoleil. «Ils sont restés en contrôle. Le reste du match, on a été vraiment très solides.»
L'Océanic s'effectivement vite ressaisi et a nettement dominé, notamment au chapitre des tirs avec 45 lancers sur Dumont-Bouchard, contre 21 dirigés vers Louis-Philip Guindon. 
Lors du dernier engagement, l'Océanic a poursuivi sur sa lancée grâce au deuxième but du match de Laberge (16e), en avantage numérique, et celui de Carson MacKinnon (3e). Vendredi soir, l'Océanic accueillera les puissants Wildcats de Moncton.