Victoriaville 5/Rimouski 2: le gardien des Tigres indomptable

RIMOUSKI — Malgré une nette domination, tant sur les lancers (45-25), sur les chances de marquer que sur les unités spéciales, l’Océanic s’est buté au gardien des Tigres, vendredi, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Nikolas Hurtubise a fermé la porte 43 fois, ce qui a permis à ses coéquipiers de l’emporter par la marque de 5-2. «Je pense que la seule place où on n’a pas gagné, c’est sur le tableau indicateur», a été forcé d’admettre Charles Juneau.

«Ils ont été opportunistes et plus chanceux que nous, a analysé Juneau, qui remplaçait Serge Beausoleil derrière le banc, pendant que celui-ci observait le match dans l’enceinte de l’amphithéâtre. Je pense qu’on a joué de la bonne façon, avec beaucoup de lancers et plusieurs chances de marquer. En troisième période, on aurait pu marquer deux à trois buts faciles!» Il faut aussi ajouter que Rimouski est privé de quelques de ses meilleurs éléments, dont Alexis Lafrenière, Dmitry Zavgorodniy et Adam Raska. «On est un peu à court d’effectifs, a confirmé l’entraîneur. Mais, les gars qui étaient sur la glace ont livré la marchandise quand même.»

C’est Nathan Ouellet (9e) qui a ouvert la marque sur un jeu de puissance en début de match en frappant la rondelle au vol. Mais, à 7:10 du premier vingt, les Tigres ont égalé la marque sur un lancer de Vincent Sévigny (5e), qui a dévié dans le filet de Raphaël Audet. À mi-chemin de la période, les hommes de Louis Robitaille ont pris les devants grâce à une erreur du gardien adverse. Après un bourdonnement intensif des locaux en zone offensive, Jérôme Gravel (11e) a dégagé la rondelle sur environ 150 pieds. Audet l’a alors bloquée de façon apathique et elle a rebondi dans son filet. «Ça fait mal, a concédé Juneau. On avait un départ explosif. Dans les 5 premières minutes, on était un peu partout sur la glace!»

20 buts pour Abramov

Mikhail Abramov a atteint le plateau des 20 buts après s’être brillamment faufilé pour s’échapper et lancer dans la lucarne à 8:26 de la deuxième période. Puis à 13:32, Victo a poursuivi sur le même élan lorsque Nicolas Daigle (4e) a profité d’un avantage numérique pour battre Audet.

En tout début du dernier tiers, Gravel (12e) a ajouté un 5e but sans riposte pour les Félins, son deuxième de la partie. Jonathan Labrie s’est alors amené devant le filet des locaux. Avec un peu plus de troi minutes à écouler à la rencontre, Luka Verreault (5e) a rétréci le déficit en supériorité numérique en plongeant dans la cage.

Les Remparts rendront visite à l’Océanic, samedi. «Ce sera un gros match [...], a prévenu Charles Juneau. Il y a une rivalité très grande contre Québec et je pense que les gars vont s’en servir comme motivation.»