Alexis Lafrenière a inscrit son 33e filet de la saison.

Victoire en tirs de barrage pour l'Océanic contre les Voltigeurs

RIMOUSKI — De retour à domicile après leur séjour en Abitibi où il a mordu la poussière dans trois des quatre matchs, l’Océanic est sauté sur la patinoire du Colisée Financière Sun Life de Rimouski avec le couteau entre les dents, jeudi, alors qu’il recevait la meilleure équipe offensive de la ligue. Il a fallu se rendre en tirs de barrage avant que les locaux n’arrivent à signer une victoire de 4-3 sur les Voltigeurs de Drummondville.

Les Rimouskois ont haussé leur jeu d’un cran, sans doute pour combler l’absence des défenseurs Charle-Édouard D’Astous et Jordan Lepage, qui faisaient l’objet d’une suspension. 

«Ça n’a pas été un match facile, a reconnu l’entraîneur-chef du club vainqueur. Je veux lever mon chapeau à Colten.» Outre son cerbère, Serge Beausoleil avait une mention spéciale à accorder à Anthony D’Amours, à Christopher Innis et à Zachary Massicotte.

Les locaux ont pris les devants après la première période, grâce aux buts de Jimmy Huntington (37e) et de Cédric Paré (14e). À l’engagement médian, Alexis Lafrenière (33e) a triplé l’avance des siens en avantage numérique à 8:21. Mais à 16:59, les visiteurs se sont inscrits à la marque après un but de Brandon Skubel (11e).

Au troisième tiers, les hommes de Serge Beausoleil ont vu l’étau se resserrer lorsque Gregor MacLeod (33e) a touché la cible à 7:17. En fin de période, Colten Ellis en a eu plein les bras. Il aura toutefois fallu un jeu de puissance et le retrait de son vis-à-vis, Olivier Rodrigue, pour qu’il finisse par céder sur un lancer de Maxime Comtois (19e) qui a forcé la période de prolongation. Mais celle-ci n’aura pas suffi à briser l’égalité. Il a fallu les buts de Huntington et de Lafrenière en tirs de barrage pour que l’Océanic soit déclaré gagnant.