Serge Beausoleil

«Un très mauvais match pour l'Océanic

RIMOUSKI — L’entraîneur-chef de l’Océanic de Rimouski peinait à trouver les mots, vendredi, pour décrire le premier match d’une série de deux dans les Maritimes, alors que son équipe s’est inclinée par la marque de 6-3 devant les Mooseheads au Scotiabank Centre d’Halifax. «On a joué un très mauvais match», répétait Serge Beausoleil à l’issue de la rencontre.

«Ça a été une soirée très longue, considérait-il. On aurait dit que dans la même soirée, on a conjugué toutes les situations où on ne doit pas donner de buts. On a mis deux buts dans notre propre filet, on a donné des buts côté rapproché, on a fait des incursions en zone neutre où on s’est compromis, alors qu’on ne fait jamais ça. C’est un match qu’il ne faudra pas trop analyser!»

Le premier but du match marqué par Justin Barron (3e) des Mooseheads après seulement 13 secondes d’action a donné le ton à la soirée. La première période a pris fin avec une avance de 2-0 des locaux après le but de Raphaël Lavoie (18e) à 9:21.

Dès le début de l’engagement médian, les hommes d’Éric Veilleux ont continué sur leur lancée alors qu’ils ont marqué trois buts en moins de 4 minutes. Lavoie (19e) a profité d’un jeu de puissance pour récidiver avec un redoutable tir après qu’Antoine Morand eut fait le travail, lui donnant ainsi la chance de marquer sur un rebond dans une large ouverture du filet. Puis, Morand (13e) en a ajouté un autre. Quelques secondes plus tard, l’explosion offensive s’est poursuivie, alors que Joel Bishop (4e) a touché la cible. Mais à 17:03, Olivier Garneau (21e) a répliqué en avantage numérique.

À 1:35 du dernier tiers, Arnaud Durandeau (19e) a battu Colten Ellis d’un tir de la pointe. À moins de 5 minutes à faire à la rencontre, Nathan Ouellet (4e) et Zachary Massicotte (1er) ont rétréci l’écart.