L'entraîneur-chef Serge Beausoleil n’a pas fait revêtir l’uniforme à ses trois vétérans de 20 ans, soit Samuel Dove-McFalls, Chase Stewart et Mathieu Nadeau, ainsi qu’à deux jeunots très importants dans son club, Alexis Lafrenière et Colten Ellis.

Un match sans histoire entre l’Armada et l’Océanic

BAIE-COMEAU — Avec des alignements privés de nombreux éléments de chaque côté, l’Armada de Blainville-Boisbriand et l’Océanic de Rimouski devaient se livrer un match sans signification, dimanche, un duel remporté 2-1 en fusillade par l’Armada. Les champions de la saison régulière de la LHJMQ ont ainsi signé une 50e victoire en 2017-2018.

S’ils l’ignoraient, les personnes présentes au Centre d’excellence Sports Rousseau ont découvert l’un des sens du mot formalité, à part toutefois ce qui concerne la prolongation.

Les 60 premières minutes ont donné lieu à du jeu sans émotion, mais les cinq minutes de prolongation ont regorgé d’attaques de la part de l’Océanic, qui s’est toutefois buté à un Gabriel Waked en pleine forme, lui qui a pris la relève d’Émile Samson à 13:52 de la deuxième période. Les visiteurs ont bénéficié de meilleures chances que les locaux, mais les deux cerbères de l’Armada ont été solides.

Plusieurs congés

En toute logique, les deux pilotes avaient accordé plusieurs congés pour ce 68e et dernier duel de la saison régulière, qui devait en théorie avoir lieu mercredi dernier mais qui a été repoussé à dimanche en raison d’une tempête de neige, qui avait forcé l’Océanic à rebrousser chemin.

Ainsi, Serge Beausoleil n’avait pas fait revêtir l’uniforme à ses trois vétérans de 20 ans, soit Samuel Dove-McFalls, Chase Stewart et Mathieu Nadeau, ainsi qu’à deux jeunots très importants dans son club, Alexis Lafrenière et Colten Ellis.

Même chose de l’autre côté, alors que Joël Bouchard n’a habillé que 16 patineurs outre les gardiens, laissant notamment de côté Mikhail Denisov, Drake Batherson, Pascal Corbeil, Antoine Crête-Belzile et Luke Henman. En revanche, Antoine Barré-Boulet et Alexandre Alain étaient de la partie, eux qui avaient reçu leur soirée de congé la veille à Gatineau.

Rémy Anglehart a été le seul à marquer au cours des 40 premières minutes, en supériorité numérique. À 8:26 de la première, il a bondi sur le retour du tir de Ryan DaSilva, que Jimmy Lemay n’avait pu maîtriser. Dans toute la rencontre, le cerbère de l’Océanic n’a reçu que 20 rondelles. Louis-Philippe Denis a enfilé le seul but des Rimouskois, en début de troisième.

L’Océanic, qui a conclu une excellente saison avec 93 points et le championnat de la section Est, se prépare maintenant à affronter les Wildcats de Moncton en première ronde des séries éliminatoires. Les deux premiers duels de cette série seront disputés vendredi et samedi sur la glace du Colisée Financière Sun Life de Rimouski.