Serge Beausoleil

Un match au goût de Serge Beausoleil

RIMOUSKI — Pour son deuxième match de sa série de quatre en cinq jours sur la route, l’Océanic a connu un départ canon, vendredi, avec deux buts rapides dès les premières minutes de jeu contre l’Armada de Blainville-Boisbriand, qu’il a vaincu 5-2. Les locaux ont fait preuve d’une défense chétive, très souvent coincés dans leur territoire. Heureusement, la performance de Brendan Cregan a permis à sa formation de demeurer dans le duel en repoussant 40 tirs.

«J’ai aimé notre vitesse, a commenté l’entraîneur-chef du club vainqueur, Serge Beausoleil. On avait beaucoup d’aisance, en dirigeant 45 tirs. J’ai beaucoup aimé le match!» Avec 24 lancers au but, les hommes de Bruce Richardson ont eu maille à partir contre la machine offensive de l’équipe adverse. Les locaux ont eu toute une leçon de hockey de la part des visiteurs, qui ne les ont pas sous-estimés pour autant.

Paré ouvre la marque

Cédric Paré (10e) a ouvert la marque à 3:46 de la première période d’un bon tir des poignets.À 6:23, Jordan Lepage (7e) a frappé d’un angle restreint. À 4:18 de l’engagement médian, Simon Lavigne a reçu le lancer de la pointe directement au visage. Jimmy Huntington s’est alors empressé d’intercepter le rebond pour la remettre à Alexis Lafrenière qui a marqué, pendant que le joueur blessé saignait abondamment, la lèvre presque déchiquetée. Les Bas-Laurentiens ont démontré de la classe en évitant de festoyer. À 15:47, Tyler Hyland (12e) a inscrit son équipe au pointage en avantage numérique.

À 2:00 en troisième, Olivier Garneau (25e) a marqué. Puis, à 3:34, Lafrenière (22e) a compté son deuxième de la rencontre. À 14:40, Samuel Bolduc a lancé un puissant plomb de la pointe qui a pris Tristan Bérubé par surprise. «J’ai moins aimé la deuxième et la troisième, où on a donné des buts, a nuancé Beausoleil. On a étiré nos présences et on a moins pensé en fonction de l’équipe. Mais, j’ai peu de choses à reprocher aux gars. La gestion de la rondelle était bonne.»