À l’époque dg de l’Océanic, Philippe Boucher (à droite) avait embauché Serge Beausoleil comme entraîneur-chef en 2011.

Un candidat de moins à la succession de Philippe Boucher

RIMOUSKI — Il y a un candidat de moins à la succession de Philippe Boucher. Ceux qui voyaient Serge Beausoleil au poste de directeur-gérant et entraîneur-chef des Remparts de Québec devront jeter leur dévolu sur quelqu’un d’autre, puisque l’Océanic vient de renouveler son contrat pour les trois prochaines saisons.

«C’est une grande organisation, les Remparts de Québec», souligne le directeur-gérant et entraîneur-chef de la troupe rimouskoise. «C’est toujours flatteur de voir souffler ton nom. C’est très gentil. Mais, au moment où on se parle, ce n’était pas une possibilité.

«Je n’ai jamais été celui qui briguait d’autres endroits, que ce soit dans un circuit ou un autre», a assuré Beausoleil. «Je suis acharné à travailler pour une organisation qui me fait confiance. Je suis ici depuis sept ans. Mes deux filles, Sarah et Marie, sont nées à Rimouski.»

Enseignant en histoire de formation, Beausoleil cumule une expérience de près de 25 ans comme entraîneur-chef. Parmi les moments marquants de sa carrière au sein de l’Océanic, notons la conquête de la Coupe du Président en 2015, la finale de la même coupe en 2012 et, plus récemment, le championnat de division ainsi que l’obtention du titre de directeur-gérant de l’année dans la LHJMQ. Selon Beausoleil, sa formation sera à surveiller lors de la prochaine saison.