L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil

Un autre jeu blanc pour l'Océanic

L'Océanic n'a laissé aucun doute sur son intention de récolter un 10e gain consécutif à Rimouski, mercredi, avec une victoire facile de 6-0 aux dépens du Phoenix de Sherbrooke.
La défensive de l'Océanic a signé un troisième jeu blanc à ses quatre derniers matchs. Les Rimouskois n'ont laissé aucune chance aux visiteurs, qui n'ont pris que 
20 lancers en direction de Louis-Philip Guindon, auteur d'un second blanchissage cette saison.
On peut dire que l'Océanic a le numéro du Phoenix. Les troupiers de Judes Vallée s'inclinaient pour une huitième fois d'affilée face à l'équipe du Bas-Saint-
Laurent, qui reprend l'exclusivité du premier rang dans la LHJMQ avec 86 points, un de plus que Moncton et Blainville-Boisbriand.
«Ce fut vraiment un bon match pour nous. On a bien bougé la rondelle, on a donné très peu de chances de marquer et Guindon a fait les arrêts quand ç'a été nécessaire», a lancé Serge Beausoleil. «J'ai aussi beaucoup aimé la relance de nos défenseurs. On les a ainsi tenus en déséquilibre.»
Le pilote de l'Océanic a aussi apprécié que ses ouailles aient tiré des leçons de la fin de leur dernier match contre Halifax, où une nonchalance générale a corsé un match qui ne l'était pourtant pas. «Les gars ont appris quelque chose là-dedans et on est une meilleure équipe depuis. Ce soir [mercredi], c'est un match dont on pourra s'inspirer.»
Des cadeaux
Rimouski a pris les devants 2-0 au premier engagement. Le premier filet a été crédité à Anthony DeLuca, qui a vu la rondelle ricocher sur lui après le tir d'Alexis Loiseau. Dans la dernière minute, Simon Bourque a battu Evan Fitzpatrick d'un tir du poignet. 
Au second engagement,  Michael Joly a sauté sur l'offrande d'un défenseur du Phoenix, qui a oublié la rondelle à l'entrée de son territoire, pour ensuite tromper Fitzpatrick d'un puissant lancer. 
En troisième, Joly a reçu un autre cadeau de la défensive adverse pour faire 4-0. Christopher Clapperton a enchaîné 13 secondes plus tard. Samuel Laberge a complété le pointage avec le seul but en avantage numérique du match.