Serge Beausoleil

Tempête de buts à Rimouski

RIMOUSKI — Même si les Cataractes de Shawinigan occupent le dernier rang au classement général, ils n’étaient pas à prendre à la légère par l’Océanic qui avait été blanchi par eux lors de leurs deux derniers duels.

Samedi, les hommes de Serge Beausoleil ont ainsi mis fin à une séquence de 124 minutes et 7 secondes pendant laquelle le gardien Mathieu Bellemare les a tourmentés. En pleines tempêtes — hivernale à l’extérieur et offensive sur la patinoire —, les Rimouskois l’ont emporté 8-6 au Colisée Financière Sun Life.

Mais, cette victoire n’était pas au goût de l’entraîneur-chef. «Donner six buts à l’adversaire, c’est un manque total d’application, a fait valoir Beausoleil. La meilleure défensive de la ligue qui donne six buts, ça ne marche pas! Cependant, je souligne les huit buts par huit compteurs différents. Il y a beaucoup de gars qui ont bien joué offensivement. Mais, dans notre zone, on a été un peu trop confus.»

C’est Ludovic Soucy (2e) qui a réussi à percer la muraille du cerbère des Cats en début de match. À mi-chemin de la première période, Samuel Dove-McFalls (10e) a facilement doublé l’avance des locaux. Mais, un but de Frédérik Théorêt (3e) à 10:35 en avantage numérique a permis à Shawinigan de revenir de l’arrière et à Jérémy Martin (2e) de créer l’égalité, moins de 2 minutes plus tard. Après ces deux buts des troupiers de Daniel Renaud, Colten Ellis a pris la relève de Jimmy Lemay. Le premier engagement s’est terminé par un but d’avance de Rimouski, marqué par Mathieu Bizier (6e).

Au deuxième vingt, Mathieu Nadeau (13e) et Dmitry Zavgorodniy (15e) — ce dernier en désavantage numérique — ont augmenté l’avance des locaux, chassant Bellemare de la rencontre, avant que Vasily Glotov (21e) ne réduise l’écart, puis, à 10:46 à faire, Alex-Olivier Voyer (11e) a répliqué, cette fois contre Lucas Fitzpatrick. 

En troisième, Vincent Senez (8e), Mathieu Boulianne (1er), en supériorité numérique, et Antoine Demers (13e) ont touché la cible pour les Cats, alors que Carson MacKinnon (8e) et Denis Mikhnin (7e) assuraient la réplique pour l’Océanic.

Match remis à Baie-Comeau

La tempête de neige qui s’est abattue sur le Québec aura eu raison du match qui devait opposer le Drakkar de Baie-Comeau au Screaming Eagles du Cap-Breton.

D’abord retardé de 16h à 18h, le match prévu au Centre Henry-Leonard a finalement été remis à dimanche, à 13h.