Le monde s'est écroulé sur l'Océanic en troisième. «On a eu trop de pénalités et on a échappé trop de joueurs, a observé Serge Beausoleil. On était fatigués en troisième période.»

Spectaculaire remontée de l'Océanic

Tirant de l'arrière 3-0 après une période, l'Océanic a effectué une spectaculaire remontée pour l'emporter 5-4 contre l'Armada de Blainville-Boisbriand, mercredi à Rimouski.
«On a dû travailler très fort contre une équipe qui est réputée pour être la plus travaillante du circuit», a reconnu avec fierté l'entraîneur-chef Serge Beausoleil. «On a utilisé notre vitesse et on a marqué cinq buts contre le gardien de l'heure dans le circuit, qui n'avait donné, jusqu'à maintenant, que cinq buts!
«Je suis très fier des gars. C'est tout un spectacle qu'on a eu! J'ai beaucoup apprécié comment les gars ont été résilients.»
Dans un Colisée Financière Sun Life tranquille et plutôt désert, l'Armada s'était pourtant forgé une priorité de 3-0 en première période. Le Suisse Axel Simic a ouvert le pointage à 2:26 sur un retour de lancer pour son premier but en carrière dans la LHJMQ. Puis Yvan Mongo et Jérémy Roy ont déjoué Alexandre Lagacé en l'espace de 91 secondes un peu après la mi-temps sur le sixième et le septième lancer de Blainville-Boisbriand.
Beausoleil a alors envoyé Jimmy Lemay devant le filet. «C'était son baptême de feu dans le junior contre l'Armada et il a remporté le match. La plus grosse qualité de Jimmy Lemay, c'est son calme devant le filet. Ça lui a bien servi.»
Les locaux sont arrivés en deuxième période avec un jeu beaucoup plus convaincant. À 1:55, Justin Paré (2) s'est échappé en désavantage numérique et il a déjoué Samuel Montembeault avec un lancer parfait dans la partie supérieure de la cage. «Il a tellement bien fait en désavantage numérique. Le but qu'il a mis nous a donné du gaz», a noté Beausoleil.
Tyler Boland (10) a réduit l'écart à 6:52, mais Thomas Éthier a ramené le déficit à deux buts à 8:18. Hunter Moreau (3) a toutefois répliqué avec un puissant lancer avec 38 secondes à faire à la période.
Dylan Montcalm (3) n'a mis que 2:59 pour toucher la cible et égaler la marque en troisième période. Et à son premier match dans la LHJMQ, Alexandre Renaud a foncé au filet et a signé le but victorieux de l'Océanic à 13:43. «En troisième période, les gars étaient partout sur la glace», a observé Beausoleil.