Gilles Courteau

Samuel Beck récupère bien après son séjour à l'hôpital

L'attaquant de l'Océanic de Rimouski, Samuel Beck, récupère bien après avoir quitté l'aréna sur une civière lors du match face au Drakkar de Baie-Comeau, samedi.
Il a obtenu son congé de l'hôpital le soir-même et est retourné à Rimouski le lendemain en compagnie du thérapeute de l'équipe. Il devra toutefois patienter quelques semaines avant de revenir au jeu. Dans un communiqué, l'Océanic a précisé que Beck allait profiter «des prochaines semaines pour se rétablir pleinement et revenir à la compétition».
Il ne pourra accorder d'entrevues au cours de cette période.
Le joueur de 16 ans a été ébranlé après avoir reçu une mise en échec de Simon Desbiens en première période, et s'est rendu au banc par ses propres moyens. Après quelques instants, le soigneur de l'Océanic a fait appel à son homologue du Drakkar puisque l'état de santé de Beck se détériorait. Il a ensuite été transporté à l'hôpital.
Le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, avait alors décidé d'annuler la rencontre après avoir discuté avec le directeur de la sécurité des joueurs, Raymond Bolduc, qui était présent à Baie-Comeau.
Les deux hommes ont pris cette décision «par souci de la santé de Samuel Beck, le bien-être des joueurs présents, le personnel des deux équipes ainsi que des officiels».
Les officiels ont jugé que la mise en échec de Desbiens était légale et qu'il n'y avait pas eu de contact à la tête. Ce dernier s'est même rendu à l'hôtel où séjournait Beck pour le rencontrer personnellement.
Aucune sanction n'a été imposée à Desbiens.