Alexis Lafrenière a eu un match mouvementé dimanche. Il a récolté deux buts et une passe et a été expulsé du match pour abus physique envers un officiel.

Rimouski 6/Shawinigan 4: «un match de fou», selon Beausoleil [VIDÉO]

«Un match de fou», a lancé Serge Beausoleil à l’issue du duel de dimanche, alors que l’Océanic recevait les Cataractes au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Les esprits se sont échauffés à un point tel que l’entraîneur-chef local a écopé d’une pénalité mineure. Malgré le fait que les Bas-Laurentiens étaient déjà privés de huit joueurs réguliers, ils ont tout de même réussi, avec seulement sept attaquants, à frustrer Shawinigan et à l’emporter 6-4.

Les 10 premières minutes ont été teintées de beaucoup d’action, alors que six buts ont été marqués, dont deux inscrits après des manœuvres rapides et impressionnantes d’Alexis Lafrenière (14e et 15e), qui a aussi obtenu une mention d’assistance. C’est la recrue Luka Verreault qui a ouvert le pointage d’un lancer des poignets dans la partie supérieure du filet, signant ainsi son premier but en carrière dans la LHJMQ. 

En désavantage numérique, Xavier Cormier (8e) a profité d’une erreur du jeune gardien Thomas Couture qui avait toutes les raisons d’être nerveux puisqu’il en était à son premier match dans la LHJMQ. Il remplaçait Raphaël Audet aux prises avec un virus. Cole Cormier (5e) a répliqué d’un tir sur réception en supériorité numérique. Dans une échappée, Mikael Robidoux (6e) a déjoué le gardien local entre les jambières.

Si aucun but n’a été marqué en deuxième période, elle a tout de même été très mouvementée, alors qu’elle s’est terminée dans le chahut après que le capitaine et joueur vedette Alexis Lafrenière a fait l’objet d’une suspension immédiate pour abus physique envers un officiel et que Serge Beausoleil a été puni pour inconduite. Furieux, le pilote des Bleus a, à grands gestes, reproduit l’expulsion de l’arbitre sous les applaudissements des partisans complètement galvanisés. «Au lieu de calmer le jeu, on a jeté de l’huile sur le feu, a déploré Beausoleil en parlant des officiels. Dans ce match-là, il y a eu des choses extrêmement graves qui se sont passées.»

Dès le début du dernier tiers, Mavrik Bourque (16e) a réduit le déficit avant que Zachary Bolduc (7e) et Luka Verreault (2e) ne redonnent un coussin de trois buts à l’Océanic. Mais à 2:50 à faire à la partie, Bourque (17e) a profité d’un jeu de puissance pour enfiler l’aiguille à nouveau.