Tôt au début du match, Olivier Garneau (2e) a été le premier à faire bouger le tableau indicateur sur un rebond de Carson MacKinnon.

Rimouski 5/Cap-Breton 2, une troisième période payante pour l’Océanic [VIDÉO]

RIMOUSKI — Même s’il a connu un lent départ en marge de son quatrième match de quart de finale contre les Screaming Eagles, l’Océanic a joué un bon match, jeudi, au Centre 200 à Sydney, au Cap-Breton, principalement en troisième période, où il a marqué trois buts en moins de cinq minutes. Les Rimouskois l’ont emporté 5 à 2 et ils prennent ainsi les devants 3-1 dans leur série.

«Ça ressemble beaucoup au match de mardi, a fait remarquer l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil. Les momentum se sont échangés. Cap-Breton a vraiment eu l’avantage en première période. Malgré tout, on est sortis de là avec une avance de 1-0. En deuxième, on a commencé à prendre le contrôle du match. En troisième, ça a été une période extrêmement solide pour nous autres sur le plan de la gestion de la rondelle.»

Tôt au début du match, Olivier Garneau (2e) a été le premier à faire bouger le tableau indicateur sur un rebond de Carson MacKinnon. Les Bas-Laurentiens ont ainsi touché la cible sur l’un de leurs trois seuls lancers en première période, contre 13 du côté de leurs adversaires. Le gardien Colten Ellis s’est encore une fois illustré, particulièrement lors de cet engagement. «Il a été vraiment très bon au moment où la tempête faisait rage, a reconnu son entraîneur. Il a livré la marchandise.»

À 5:07 de l’engagement médian, Shawn Boudrias (3e) a égalisé la marque en avantage numérique. Ellis cédait après plus de 92 minutes de jeu contre la formation de sa région natale. La riposte ne s’est cependant pas fait attendre, alors que Garneau (3e), 13 secondes plus tard, a complété la manœuvre d’Alexis Lafrenière. Ce deuxième but du vétéran a permis aux hommes de Serge Beausoleil de reprendre les devants.

Les visiteurs ont pris le contrôle du dernier tiers avec trois buts rapides de D’Artagnan Joly (2e), Jeffrey Durocher (3e) et Cédric Paré (2e), ce dernier dans un filet désert. Mais à 50,4 secondes à faire à la rencontre, Kyle Havlena (2e) a réussi à tromper la vigilance du cerbère de Rimouski. Colten Ellis a repoussé 22 des 24 lancers reçus, tandis que Kevin Mandolese a bloqué 27 des 32 tirs. Charle-Édouard D’Astous a récolté trois mentions d’aide et Carson MacKinnon, deux passes.

Le cinquième match entre l’Océanic et les Screaming Eagles sera disputé vendredi à Sydney en Nouvelle-Écosse.