Le Gatinois Michaël Joly

Phoenix 3/Océanic 9: Alexis Loiseau et Michaël Joly récoltent 13 points

Alexis Loiseau a donné le spectacle sur la glace du Colisée de Rimouski mercredi en marquant quatre buts pour mener son équipe à une victoire sans appel de 9-3 sur le Phoenix de Sherbrooke.
Complice de deux buts, Loiseau a donc connu une soirée de six points... un de moins que Michaël Joly. Ce dernier a récolté six mentions d'aide en plus de marquer un but en désavantage numérique.
Loiseau a joué la carte de l'humilité après le match, donnant le crédit à ses coéquipiers de trio. «Michaël Joly et Peter Trainor ont fait des jeux toute la soirée, je n'ai fait que compléter. Depuis un bon moment, je suis content de mon jeu. C'est assez rare que je me retrouve à finir les jeux.»
Il s'agissait d'un sixième gain consécutif de la troupe de Serge Beausoleil, qui avait laissé sa place à son adjoint Éric Dubois pour le point de presse d'après-match. «C'est un match qui nous faisait peur», a-t-il souligné en rappelant la défaite de 6-4 contre les Cataractes de Shawinigan, le 1er février. «On ne voulait surtout pas revivre ça avec Sherbrooke, qui luttait aussi pour sa survie dans les séries.
«On avait tendance cette année à tomber dans le panneau quand un club se montrait très patient. On perdait notre patience et on faisait des jeux qui n'étaient pas là et qui donnaient des occasions de marquer.»
EXPLOSION EN DEUXIÈME
Hier, l'Océanic a d'ailleurs dû patienter jusqu'à la 18e minute avant que Loiseau (14e) ouvre la marque. «Ça nous a pris un peu de temps à nous mettre en marche», a reconnu le héros du match. «On a bien joué, surtout en deuxième période.»
Au second tiers, la muraille du Phoenix s'est effondrée. Jan Kostalek (3e), Loiseau - trois buts, dont deux dans un intervalle de 24 secondes - et Patrik Zdrahal (10e) ont marqué. Samuel Courtemanche (7e) et Peter Trainor (22e, a.n.) ont complété le pointage pour les vainqueurs en troisième période.
Avant d'être déjoué par Jean-François Lavoie à mi-chemin en deuxième période, Philippe Desrosiers a porté à 243 minutes et 55 secondes - plus de quatre matchs! - le record de la LHJMQ pour un gardien sans avoir accordé de but. Le portier de l'Océanic a effectué 23 arrêts, tandis que l'Océanic lançait 43 fois vers Francis Desrosiers et Maxime Lagacé.