Serge Beausoleil a beaucoup aimé ce qu’il a vu à l’issue de la première journée du camp d’entraînement de l’Océanic.

Ouverture du camp de l’Océanic: Beausoleil a aimé ce qu’il a vu

RIMOUSKI — «J’ai beaucoup aimé ce que j’ai vu», a répété à quelques reprises Serge Beausoleil, jeudi, à l’issue de la première journée du 25e camp d’entraînement de l’Océanic.

L’entraîneur-chef s’est même dit «surpris et enjoué de la qualité des exécutions» et du match qui a clos la journée, alors que les recrues, divisées en deux équipes, se sont affrontées devant public. Les bleus l’ont emporté sur les blancs par la marque de 5 à 1.

«C’est un match qui était relevé, plus que l’an passé, analysait le pilote du club de Rimouski après le match informel. J’ai bien aimé le travail des arrières. La rondelle a bougé très rapidement.» 

Beausoleil a souligné la qualité des échanges et le fait que le gardien de but affilié originaire d’Amqui et évoluant au sein des Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup, Jonathan Labrie, a bloqué plusieurs tirs. «On a de beaux prospects et un très beau potentiel», reconnaissait-il.

Il a aussi aimé le travail de l’ailier gauche originaire de Charlottetown, Declan MacEachern, qui évolue avec les Red Wings de Fredericton. «Il ne s’est pas présenté dans la première année du camp, raconte l’entraîneur-chef de l’Océanic. Dans la deuxième non plus. Cette année, il a accepté l’invitation. Il est capable de patiner! Il a fait de très belles choses, aujourd’hui, en compagnie de [Frédéryck] Janvier.» Serge Beausoleil prévient toutefois qu’il faut relativiser sur sa performance du fait qu’il a 18 ans et qu’il se mesure à une majorité de joueurs de 16 ans.

Le patron de l’Océanic rappelle qu’il n’y a aucun moment, dans l’horaire du camp d’entraînement, qui n’est pas important pour les joueurs. «Ils doivent les vivre un par un, sans jamais regarder trop loin, rester dans le présent et donner le meilleur d’eux-mêmes», philosophe Serge Beausoleil. 

L’attaquant des Estacades de Trois-Rivières, auteur de 54 points en 42 parties, Zachary Bolduc, est arrivé à Rimouski jeudi. Mais, celui qui a reçu une bourse d’études pour joindre les rangs de l’équipe de l’Académie Mount St. Charles, dans le Rhode Island, ne participera au camp d’entraînement de l’Océanic que 48 heures. Il devra ensuite trancher sur sa destination : Rimouski ou Woonsocket.

Par ailleurs, l’organisation bas-laurentienne a prêté les services de son joueur de 19 ans, Eliott St-Pierre, aux Sea Dogs de Saint-Jean pour leur camp d’entraînement.

Les premiers retranchements devraient avoir lieu samedi. Puis, d’autres devraient se faire après le match de dimanche contre les Remparts de Québec au Colisée Financière Sun Life de Rimouski.