L'Océanic a dirigé 34 lancers en direction de Domenic Graham.

Océanic 4/ Saguenéens 0 : tour du chapeau de Michaël Joly

La série entre l'Océanic et les Saguenéens de Chicoutimi pourrait prendre fin dès mercredi soir au Centre Georges-Vézina à la suite de la victoire sans équivoque de 4-0 de la troupe de Serge Beausoleil, mardi.
Trois buts de Michaël Joly - deux sur des jeux de puissance et un en désavantage numérique - ont conduit l'Océanic à ce troisième gain en autant de rencontres dans cette série. 
L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, ne veut pas pour autant crier victoire. «Il nous reste un gros match à aller chercher, un gros pas à faire pour passer à la ronde suivante. On va tenter de le faire demain (mercredi). Il va falloir sortir très fort en début de match pour montrer notre détermination. On est en situation de fermer la série, mais on demeure prudent parce qu'il faut continuer de respecter l'adversaire. Ce soir (mardi), c'était une étape importante pour nous. »
Depuis le début de la série, les Sags ont été incapables de marquer un but à forces égales et, mardi, ils ont aussi échoué en six supériorités numériques. «La clé de ce match a été le contrôle de la rondelle. Plus tu es en contrôle de la rondelle, plus tu es maître de ta destinée.
«On a beaucoup aimé notre troisième période, a ajouté Beausoleil. On a affiché beaucoup d'intensité et réduit le temps des présences sur la glace, ce qui nous a permis de marquer d'autres buts. Michaël Joly a été étincelant, c'est certain. Peter Trainor a compté sur une passe de pro de Frédérik Gauthier. Les Sags ont quand même essayé, mais c'était à nous de maintenir la barre haute contre eux.» 
L'Océanic est entré au vestiaire après le premier engagement avec une avance de 1-0. La première pénalité décernée aux Sags a été coûteuse, le meilleur buteur en saison régulière, Michaël Joly touchant la cible à la suite d'un échange avec Brent Turnbull et Alexis Loiseau. Le gardien Domenic Graham a été chanceux, un tir de William Couture ayant frappé le poteau.
Au deuxième vingt, Peter Trainor a réussi son premier filet dans cette série. Une échauffourée a envoyé cinq joueurs au cachot. Les visiteurs ont conservé l'initiative du jeu. En désavantage numérique, le deuxième but du match de Joly a fait mal à l'équipe locale en creusant l'écart à trois buts après 40 minutes de jeu. Au dernier tiers, Joly a complété son tour du chapeau.  
NOTES : Les Sags ont dirigé seulement 19 tirs vers Philippe Desrosiers. L'Océanic a répliqué avec 34 lancers en direction de Domenic Graham... Le jeu de puissance de l'Océanic a été très efficace avec deux buts en cinq occasions.