L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil

Océanic: Clapperton fait encore la différence

L'Océanic de Rimouski ne l'a pas eu facile, dimanche, mais les troupiers de Serge Beausoleil sont malgré tout parvenus à arracher une victoire de 4-2 aux Huskies de Rouyn-Noranda.
Pour la seconde fois en autant de rencontres, Christopher Clapperton a inscrit le but de la victoire, en milieu de troisième période, brisant une égalité de 2-2. Ce même Clapperton a scellé l'issue du match en complétant la marque dans un filet désert. Tout comme la veille, Anthony DeLuca a aussi signé un doublé pour les vainqueurs qui sont toujours au deuxième rang du classement général, un point derrière Blainville-Boisbriand et Moncton.
«Après les deux premières périodes, j'ai parlé aux gars. Je n'étais pas satisfait de l'effort démontré», a souligné le pilote de l'Océanic, Serge Beausoleil. «Mais ce sont deux points importants et au bout du compte, c'est un week-end payant pour nous.»
Morin suspendu
Les Rimouskois se sont présentés sur la glace avec un alignement différent de la veille. Charles-David Beaudoin et William Couture ont subi des blessures, samedi, contre Saint John, alors que Samuel Morin a écopé d'une suspension de deux matchs pour sa mise en échec par-derrière à l'endroit de Samuel Dove-McFalls, des Sea Dogs.
Beausoleil a tenu à louanger dans les circonstances la prestation offerte par sa brigade défensive, vantant particulièrement la tenue d'Andrew Picco et de Jan Kostalek qui ont multiplié les présences. L'entraîneur-chef n'a évidemment pas oublié Anthony DeLuca. «C'est lui qui nous a gardé à flot dans les deux premières périodes. Il a vraiment eu un très bon week-end. Il a déployé beaucoup d'énergie.»
L'Océanic a patienté jusqu'à la dernière minute du premier engagement avant d'ouvrir le pointage, durant un avantage numérique. DeLuca a lancé les hostilités en récupérant le retour du tir d'Alexis Loiseau, qui amassait ainsi un 200e point en carrière dans la LHJMQ.
DeLuca est revenu à la charge en deuxième, mais les Huskies sont parvenus à battre Desrosiers avant et après son but, des filets d'Alexandre Sills et d'Antoine Waked.
Au total, Desrosiers a affronté 28 tirs, alors que ses coéquipiers ont mis à l'épreuve la recrue Samuel Harvey 23 fois.