Serge Beausoleil

Océanic 4/Cataractes 0: déjà un blanc pour Tremblay

L'Océanic n'a pas eu de difficulté à renouer avec la victoire en infligeant un revers de 4-0 aux Cataractes, l'équipe de dernier rang du circuit Courteau, vendredi à Shawinigan.
À son deuxième départ en carrière dans la LHJMQ, le gardien de 16 ans Olivier Tremblay a signé son premier jeu blanc en stoppant 27 tirs. «Olivier a connu une forte première période et a été très solide sur plusieurs désavantages numériques par la suite. Il a livré la marchandise de belle façon», a constaté son entraîneur-chef Serge Beausoleil.
En cinq matchs contre les Cats jusqu'ici, l'Océanic n'a encaissé qu'un seul revers. «Ils ont une équipe jeune qui travaille très fort», a noté Beausoleil.
L'Océanic a pris une sérieuse option sur la victoire dès la première période grâce aux buts d'Anthony DeLuca (34e) - son neuvième but gagnant depuis le début de la saison -, de Frédérik Gauthier (8e) et de Sébastien Sylvestre (24e). Son troisième but accordé sur quatre lancers a chassé le gardien Storm Phaneuf au profit de Marvin Cupper. Michaël Joly (30e) a complété la marque en avantage numérique en deuxième période.
«Le quatrième but a un peu fermé les livres», a reconnu Beausoleil. «On a aussi bien joué en désavantage numérique, les gars comme Frédrick Gauthier, Loïc Leduc et Jimmy Oligny ont bloqué beaucoup de tirs et joué un fort match. Anthony DeLuca, Sébastien Sylvestre et Petre Trainor ont fait de belles choses à l'attaque.»
Trente-deux tirs ont été dirigés sur les deux gardiens des Cataractes. L'Océanic a marqué un but en avantage numérique en trois occasions, mais a résisté aux six jeux de puissance des Cats.