L'attaquant des Olympiques de Gatineau Émile Poirier a récolté quatre buts face à la formation de Sherbrooke.

Océanic 2/ Olympiques 7: «On n'a pas livré», dit Serge Beausoleil

Les Olympiques de Gatineau ont mis un frein dimanche à une poussée de 12 matchs sans défaite de l'Océanic en temps réglementaire en infligeant un cuisant revers de 7-2 à la formation rimouskoise.
L'Océanic a du même coup glissé au deuxième rang de la division Telus Est et au quatrième rang au classement général, talonné par les Remparts.
Dès le premier vingt, l'Océanic a été condamné à jouer du hockey de rattrapage. L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, n'y est pas allé par quatre chemins pour commenter ce match.
«Il n'y a pas de panique à avoir. On n'a tout simplement pas livré. On n'a pas joué un bon match de hockey. On a eu en face de nous une équipe de hockey qui voulait la victoire plus que nous autres. C'est aussi simple que ça. On était deuxièmes partout, sur les unités spéciales, dans les batailles un contre un, la possession de la rondelle. Tout ce qu'on avait à perdre, on l'a laissé là. Nos gros attaquants ont été totalement inutiles. Si on perd un match à tous les douze matchs, je vais vivre avec.»
L'attaque à cinq des Olympiques a produit trois buts en neuf occasions, celle de l'Océanic a été en panne à quatre reprises.
Quatre buts sans riposte
Le premier but du match marqué par l'attaquant rimouskois François Beauchemin (2e) n'a pas impressionné les Olympiques. La réplique a été cinglante, les locaux inscrivant quatre buts sans riposte pour prendre rapidement le contrôle du match.
Émile Poirier (28e) a rétabli l'égalité 85 secondes après le but de Beauchemin, laissé seul devant Philippe Desrosiers. Frank Schumacher (6e a.n.) et Alexandre Carrier (3e) ont porté la marque à 3-1. En fin d'engagement, les Olympiques ont résisté à un cinq contre trois.
Au début du deuxième vingt, le deuxième but d'Émile Poirier (29e) a chassé Desrosiers remplacé par le gardien de but de 16 ans, Olivier Tremblay.
Serge Beausoliel a apprécié le travail de son jeune gardien. «Olivier Tremblay a été très bon. Il a eu beaucoup de tirs et il est vif devant son filet. Pour lui, ce match a été un bon baptême.»
Michaël Joly (29e) a redonné un peu d'espoir aux visiteurs, mais Vaclav Karabacek (14e a.n.) a ramené une priorité de trois buts à son équipe après 40 minutes de jeu.
Le but de Martin Reway (15 e a.n.) marqué au début de la troisième période a clos le débat. Pas moins de18 pénalités ont été décernées par les officiels en troisième. Marc Beckstead (6e) a été l'auteur du septième filet des locaux en fin de match.
Notes : Les deux gardiens rimouskois, Philippe Desrosiers et Olivier Tremblay, n'ont pas eu de répit bombardés de 46 lancers et Robert Steeves (Olympiques), de 25... Loïc Leduc (blessé), Beau Rusk (virus) étaient absents en raison de leur état de santé... L'Océanic disputera ses deux prochains matchs à la maison vendredi (Armada) et samedi (Halifax).