Étienne Montpetit a bloqué 50 des 53 lancers de l’Océanic, mercredi.

Montpetit vole un «match A» à l’Océanic

RIMOUSKI — L’Océanic s’est fait littéralement voler la victoire par le gardien Étienne Montpetit lors du premier duel d’une série de quatre matchs en cinq jours en Abitibi, mercredi.

Malgré une nette domination de Rimouski sur les hommes de Mario Durocher, les Foreurs l’ont emporté 4-3 en prolongation au Centre Air Creebec. Montpetit a bloqué 50 des 53 lancers de l’Océanic, pendant que Colten Ellis a trouvé le tour de céder 4 buts sur les 17 tirs dirigés contre lui par les Foreurs de Val-d’Or.

«Étienne Montpetit a été sensationnel», a reconnu Serge Beausoleil. «J’ai dit aux gars qu’on avait le droit d’être blessés du résultat, mais neuf fois sur dix, on va jouer un match comme ça et on va le gagner. Ils ont été pas mal opportunistes. On échappe un point, mais on va chercher quand même un gros point.»

Rimouski a contrôlé le jeu tout au cours du match avec 51 mises au jeu remportées contre 21. «On a été en possession de la rondelle toute la soirée», a confirmé le pilote des Bleus. «C’est un match A pour nous autres. Ça n’a pas été facile pour Colten, Avec trois à quatre tirs par période, les pieds te gèlent!»

Même s’il est satisfait de la performance des siens, Beausoleil a néanmoins remarqué quelques maladresses. «Malheureusement, presque à chaque fois qu’on a fait une bévue, ça nous a coûté un but. On a des gros apprentissages à faire de ce match-là.»

C’est l’Océanic qui a ouvert la marque lors que Carson Mackinnon a marqué son troisième but de la saison à 11:21. Yan Dion a toutefois créé l’égalité avec sept secondes à faire à la période. 

Avance de courte durée

Au dernier tiers, l’avance donnée aux Foreurs par Frédéric Abraham en milieu de période a été de courte durée. Dominic Cormier (3e), qui disputait son 150e match dans la LHJMQ, a profité de la circulation devant le filet pour toucher la cible sans aide à 11:42. Puis 38 secondes plus tard, Maxim Trépanier (3e) a logé la rondelle dans la partie supérieure du but.

Avec 44 secondes à faire à la troisième période, Adam Cheezo a forcé les deux équipes à faire du temps supplémentaire. C’est Dion qui a tranché avec son deuxième but de la rencontre à 38 secondes de la fin de la prolongation.