Ancien des Voltigeurs, le gardien Louis-Philip Guindon viendra donner de la stabilité devant le filet de l'Océanic.

Louis-Philip Guindon s'amène à Rimouski

Serge Beausoleil est passé à l'action pour corriger l'instabilité de l'Océanic devant le filet depuis le début de la saison. Il a confirmé, vendredi, l'acquisition de Louis-Philip Guindon, des Voltigeurs de Drummondville, en retour d'un choix de première ronde en 2017.
«On n'était pas satisfait du travail de nos gardiens. On a donné trop de buts gratuits cette année, ça dépasse la double douzaine», a noté Beausoleil, directeur général et entraîneur-chef de l'Océanic.
«Guindon est un gars qui s'amène pour compétitionner. Je me suis assuré qu'il ne soit pas un back-up, mais un gars qui sera là pour arrêter des rondelles peu importe le nom sur le chandail. C'est ce qui complète la transaction avec Charles-David Beaudoin», a expliqué Beausoleil.
Beausoleil ne croit pas que l'absence prolongée de son entraîneur des gardiens de buts explique la tenue en dents de scie d'Olivier Tremblay et de Philippe Desrosiers, qui aura à compter du prochain match, le 28 décembre à Shawinigan, un véritable concurrent.
«Notre gardien Philippe Desrosiers va devoir lever son jeu d'un cran. Après Noël l'an passé, Philippe Desrosiers a été très solide. Pour nous, c'est un gars qui va remplir le mandat en deuxième moitié de saison. Il sait qu'il est capable de mieux garder les filets», a lancé comme message Beausoleil.
Tremblay sur le marché
Quant au gardien de 17 ans Olivier Tremblay, il se retrouve sur le marché. «On va écouter les offres.  Il y a plusieurs équipes qui ont besoin de bons gardiens. On n'a rien à précipiter. On va le monnayer au prix qu'il faudra le monnayer. »
En 23 rencontres, Guindon a conservé une moyenne de buts alloués de 3,15 et un pourcentage d'arrêts de ,896. En 2013-2014, la moyenne du gardien de 19 ans avait été de 2,44 avec un taux d'efficacité de ,905. Jusqu'ici cette saison, Philippe Desrosiers a alloué 2,74 buts par partie pour un taux d'efficacité de ,889.
D'autres transactions possibles d'ici le 6 janvier pour l'Océanic? «Le statu quo est envisageable, mais il n'est pas définitif. On va essayer d'améliorer notre équipe», répond Beausoleil.
Mercredi, le quatrième joueur de 20 ans, Simon Tremblay, avait quitté l'équipe pour Val-d'Or en échange d'un choix de 6e ronde au repêchage 2015.