Alexis Lafrenière a marqué un but et récolté deux passes dans la victoire des siens.

L’Océanic vainqueur «d’une guerre de tranchées»

RIMOUSKI — L’Océanic et les Voltigeurs ont offert beaucoup d’intensité d’un côté comme de l’autre et rivalisé de vitesse lors du duel présenté mercredi à Rimouski, dans un amphithéâtre pratiquement désert en raison de la tempête. Les Bas-Laurentiens ont tout de même réussi à vaincre les hommes de Steve Hartley au compte de 4-2, dans ce que son vis-à-vis, Serge Beausoleil, a appelé «une guerre de tranchées».

Pour l’entraîneur-chef local, ses troupiers ont joué un match du même acabit que l’entraînement auquel ils se sont livrés cette semaine. La rencontre a aussi fait l’objet d’une électrisante compétition entre les solides gardiens Colten Ellis et Olivier Rodrigue. «Colten a vraiment été phénoménal, a commenté le pilote des Bleus. Il y a eu des arrêts-clés qui nous ont non seulement permis de garder l’avance, mais qui nous ont galvanisés et servis à souhait!»

Un bel échange entre les membres du trio composé d’Alexis Lafrenière, Jimmy Huntington et Olivier Garneau (22e) s’est avéré fructueux à 9:03 de la première période. Mais à 13:05, Cédric Desruisseaux (17e) a égalisé la marque avec l’aide de Félix Lauzon et de Nicolas Beaudin.

À 11:42 de l’engagement médian, deux secondes après la fin de l’avantage numérique et après avoir essuyé un 5 contre 3, Rodrigue a finalement été déjoué par Anthony Gagnon (9e) qui a poussé la rondelle derrière lui, pendant que le portier la cherchait.

Au dernier vingt, Huntington (27e) a creusé l’écart à 12:57, avant que Lafrenière (18e) ne compte dans une cage ouverte à 19:03, pour obtenir son 59e point en 34 rencontres. Mais, le Gaspésien d’origine Rémy Anglehart (8e) a enfilé son premier but dans l’uniforme des Voltigeurs avec 33 secondes à faire à la rencontre.