Sortant tout juste du banc des pénalités, Jimmy Huntington (38e) a reçu une belle passe de Parker Bowman pour s’échapper et ouvrir la marque à 11:17 de la première période.

L’Océanic s’incline devant les Wildcats en prolongation

RIMOUSKI — «Notre gestion de la rondelle a été pauvre. Quand ils jouent comme ça, c’est parce qu’ils ne respectent pas l’adversaire. Ça manquait de maturité!» Voilà la lecture que faisait Serge Beausoleil, visiblement déçu de ses hommes, après leur défaite de 4-3 en prolongation contre les Wildcats, dimanche, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski.

Pour leur dernier match en terre québécoise, les visiteurs ont joué avec confiance, n’accordant aucune chance à l’adversaire, si ce n’avait été de la générosité de leur gardien-recrue de 16 ans, Charles-Antoine Lavallée, qui n’en était qu’à son 18e match dans la LHJMQ.

Sortant tout juste du banc des pénalités, Jimmy Huntington (38e) a reçu une belle passe de Parker Bowman pour s’échapper et ouvrir la marque à 11:17 de la première période. Mais la dernière minute de l’engagement a été désastreuse pour la troupe de Serge Beausoleil, alors que Dylan Seitz a dévié une passe vers Jakob Pelletier (35e), qui a créé l’égalité. Puis, en moins de 10 secondes, les hommes de John Torchetti ont récidivé avec un but de Seitz (14e).

À l’engagement médian, un troisième but sans riposte de Moncton, marqué à 1:47 par Gabriel Sylvestre (4e), a chassé Colten Ellis de son filet pour être remplacé par Tristan Bérubé. Ce 100e match en carrière d’Ellis ne passera certes pas à l’histoire. Deux buts en 33 secondes ont ensuite renversé la vapeur, cette fois à l’avantage des locaux. Dmitry Zavgorodniy (16e) a marqué sur un jeu de puissance, suivi de Radim Salda (8e) qui a lobé la rondelle dans le fond du filet. La troisième période n’ayant fourni aucun but, c’est un puissant tir du poignet de Jeremy McKenna (41e), à 56 secondes de la prolongation, qui a donné la victoire aux Cats.