Alexis Lafrenière (photo), Carson MacKinnon et Anthony Gagnon ont répliqué pour l’Océanic, qui a laissé filer une avance d’un but au deuxième engagement après avoir effacé un retard de deux filets.

L’Océanic s’incline 4-3 devant les Huskies

ROUYN-NORANDA — Félix Bibeau a semé l’hystérie à l’aréna Iamgold en faisant scintiller la lumière rouge alors qu’il ne restait que 40 secondes à écouler et les Huskies de Rouyn-Noranda ont eu raison de l’Océanic de Rimouski 4-3, samedi soir.

Bibeau, qui avait nivelé le pointage en deuxième période, a complété un superbe échange à trois avec Joël Teasdale et Rafaël Harvey-Pinard pour procurer une victoire in extremis à son équipe.

Les Huskies ont pris les devants 2-0 dans cette série demi-finale de la LHJMQ et le troisième affrontement aura lieu mardi soir, au domicile de l’Océanic.

Patrik Hrehorcak et Noah Dobson, qui a ajouté une aide, ont aussi marqué pour la formation de l’Abitibi, qui a signé une huitième victoire de suite au cours des présentes séries. Justin Bergeron a préparé deux buts dans la victoire.

Alexis Lafrenière, Carson MacKinnon et Anthony Gagnon ont répliqué pour l’Océanic, qui a laissé filer une avance d’un but au deuxième engagement après avoir effacé un retard de deux filets.

Samuel Harvey a gardé le fort pour les Huskies et il a bloqué 28 lancers. Colten Ellis, qui avait été chassé du match la veille, a conclu la partie avec 40 arrêts devant la cage de l’Océanic.

Comme ils l’ont fait la veille, les Huskies ont appliqué un échec avant agressif envers les défenseurs de l’Océanic et ils ont obtenu quelques occasions de marquer. Le travail a payé à mi-chemin au premier tiers, quand Hrehorcak a battu de vitesse Ellis à la suite d’un retour de lancer de Dobson, qui venait de rater la cible.

Les visiteurs ont survécu aux assauts de la meilleure formation de la LHJMQ lors de la première période, mais Dobson a doublé l’avance des siens dès la 27e seconde du deuxième engagement. Le défenseur étoile a logé la rondelle par-dessus l’épaule d’Ellis, du côté rapproché.

Ce but aurait pu faire mal à l’Océanic, mais il s’est retroussé les manches pour enfiler l’aiguille deux fois en seulement 11 secondes. Lafrenière a d’abord déjoué Harvey entre les jambières et MacKinnon a joué de chance quand son dégagement en territoire offensif a touché une paroi métallique avant d’atterrir au fond du filet.

Les hommes de Serge Beausoleil ont même pris les devants 3-2 en deuxième période, quand Gagnon a battu Harvey grâce à un tir sur réception précis en avantage numérique, mais Bibeau a permis aux Huskies de rentrer au vestiaire à égalité après avoir vu son puissant lancer frappé tromper la vigilance d’Ellis.

***

Mooseheads 5 - Voltigeurs 4 (La série est égale 1-1)

Arnaud Durandeau a joué les trouble-fête quelques instants après que les arbitres eurent refusé un but aux Voltigeurs et a mis un terme au débat en enfilant l’aiguille à 5:45 de la deuxième période de prolongation pour donner la victoire aux Mooseheads de Halifax, 5-4 devant la formation de Drummondville.

Les deux équipes s’envoleront pour Halifax avec une égalité de 1-1 dans leur série de troisième tour de la LHJMQ.

Après s’être buté à Anthony Morrone lors de la première période de surtemps, Maxim Trépanier a patienté avant de remettre le disque à Durandeau, qui s’est faufilé derrière Marc-Olivier Duquette pour inscrire le but gagnant.

Les buts refusés semblent être devenus coutume pour les Voltigeurs, qui avaient également inscrit deux buts qui ont finalement été refusés en prolongation lors du dernier match de leur précédente série, face au Phoenix de Sherbrooke.

Cette fois-ci, Félix Lauzon croyait avoir donné la victoire aux siens, mais son but a été refusé après que l’arbitre eut effectué un appel à retardement avant que les Voltigeurs reprennent possession du disque. Sur la séquence fautive, Dawson Mercer avait touché la rondelle plus haut que la hauteur permise.

Samuel Asselin a profité d’une supériorité numérique pour remettre les deux équipes à la case départ en nivelant la marque 4-4, avec 1:19 à écouler en fin de rencontre.

Rafaël Lavoie a réussi un tour du chapeau pour les Mooseheads, enfilant notamment deux buts sans riposte en avantage numérique dans un intervalle de 1:07 en deuxième période. Avec sa 16e réussite des séries, Lavoie a égalé le record d’équipe pour le plus de buts inscrits lors du tournoi printanier détenu par Stefan Fournier.

Alexis Gravel a pour sa part réalisé 38 arrêts du côté des Mooseheads, qui ont profité de trois des quatre occasions en supériorité numérique pour s’inscrire au pointage.

Un peu plus tôt en troisième, Pavel Koltigyn avait redonné les devants 4-3 aux Voltigeurs en complétant une descente à deux contre un, à 11:25.

Mercer touché la cible en plus de se faire complice de deux autres buts du côté des Voltigeurs. Cédric Desruisseaux et Maxime Comtois ont également sonné la charge pour les locaux. Après avoir inscrit un but et deux mentions d’aide la veille, Lauzon a amassé deux aides.

De l’autre côté de la patinoire, Morrone a repoussé 50 tirs, dont 14 lors de la première période de prolongation pour limiter les dégâts.

Les deux équipes croiseront de nouveau le fer mardi soir.

Avec moins de trois minutes à faire à la première période, Mercer a décroché un tir dans le haut du filet après que Lauzon ait remporté la mise en jeu en territoire des Mooseheads pour donner les devants aux Voltigeurs.

Anglehart a par la suite profité de la chute d’un adversaire pour remettre le disque à Desruisseaux, laissé seul dans l’enclave, pour doubler l’avance des locaux.

Lavoie a toutefois profité de deux pénalités à quelques secondes d’intervalle au deuxième tiers pour d’abord réduire l’écart 2-1, alors que les Voltigeurs étaient à court de deux hommes. L’espoir de 18 ans a par la suite profité du lourd achalandage devant Morrone pour remettre les compteurs à zéro avec un puissant tir, à 5 contre 4.

Moins de cinq minutes plus tard, Comtois a redonné les devants aux Voltigeurs en décochant un tir précis du côté rapproché.

Lavoie a complété son tour du chapeau lorsque Justin Barron l’a repéré devant le filet des Voltigeurs, créant l’égalité avec 56 secondes à écouler avant le second entracte.

Les deux équipes se sont échangées des buts au troisième engagement, forçant la tenue d’une période de prolongation.

Morrone s’est illustré lors de la première période de surtemps en volant Trépanier du bout de la jambière, après que Durandeau eut raté la cible.