Anthony DeLuca a terminé le match avec trois points (1-2) de plus à sa fiche.

L'Océanic revient de l'arrière deux fois en troisième

L'Océanic est revenu de l'arrière à deux reprises en troisième période pour vaincre les Cataractes de Shawinigan 4-3, samedi à Rimouski. Michaël Joly a mené l'attaque des siens avec deux buts, dont celui qui créait l'égalité à mi-chemin en troisième période. Anthony DeLuca (21e) a inscrit le but victorieux avec 91 secondes à faire au match.
«On a brûlé beaucoup d'énergie à revenir de l'arrière, mais les gars ont fait preuve de beaucoup de ténacité», a souligné l'entraîneur-chef Serge Beausoleil. «Michaël Joly a été un rouage important de notre victoire. Pour ce qui est de DeLuca, quand il se promène autour du filet et dans la "cuisine", il devient extrêmement dangereux. Il a marqué comme ça vendredi et il a encore un gros but samedi.»
«Dans l'ensemble, je suis très content, mais on est capables de mieux jouer défensivement», a ajouté Beausoleil, qui a vu sa troupe reprendre le premier rang du classement général du circuit Courteau.
Les Cataractes ont pris les devants 2-0 en première période grâce aux buts de Dennis Yan, en avantage numérique, et de Gabriel Slight. La grande vedette a toutefois été le gardien Marvin Cüpper, qui a repoussé les 20 tirs de l'Océanic. «Il a fait des arrêts incroyables sur des tirs à bout portant», a reconnu Beausoleil.
Un tir tombant de Simon Bourque (9e) dévié par un joueur des Cataractes a toutefois eu raison de Cüpper au début de la deuxième période. Puis à 9:02, Joly a créé l'égalité pour une première fois. En désavantage numérique, il s'est retrouvé seul devant Cüpper, qu'il a déjoué d'une belle feinte. Après le but de Brandon Gignac à 10:39 de la troisième, Joly (14e) n'a mis qu'une minute pour ramener tout le monde à la case départ avec une feinte imparable. Cüpper a été la cible de 44 tirs, tandis que Philippe Desrosiers en a repoussé 23.