Tirant de l'arrière 1-0 après la première période, l'Océanic est revenu de l'arrière en comptant deux buts sans réplique pour remporter une 15e victoire consécutive.

L'Océanic rejoint 
le Drakkar au sommet

L'Océanic a conservé hier ses chances de décrocher le trophée Jean-Rougeau après avoir défait 2-1 les Saguenéens de Chicoutimi au Centre Georges-Vézina.
Il s'agit d'un 15e gain consécutif - un 10e sur la route - pour l'Océanic, qui a rejoint le Drakkar de Baie-Comeau au premier rang du circuit Courteau avec 95 points. La troupe de Beausoleil terminera sa saison lors d'un programme double aller-retour en 24 heures contre les Remparts (vendredi à Québec, samedi au Colisée de Rimouski). Baie-Comeau, lui, a rendez-vous deux fois avec les Sags.
L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, a passé la main à son adjoint Allan Johnston pour les commentaires d'après-match.
«Nous n'avons pas joué un gros match», a noté Allan Johnston. «Les Sags ont bien fermé le jeu, mais on n'a pas non plus donné de grandes chances de marquer à notre adversaire. Notre jeune gardien Olivier Tremblay a bien fait. On a encore trouvé le moyen de gagner avec un but chanceux, celui de Loic Leduc. Nos deux buts sont venus de nos défenseurs. Dans nos derniers matchs, l'offensive vient d'un peu tout le monde. »
Après avoir longtemps été en panne, le jeu de puissance de l'Océanic est définitivement de retour sur les rails avec cinq buts en 11 occasions (un en deux hier) au cours des trois derniers matchs. «Le timing est bon à l'approche des séries. Éric Dubois a mis beaucoup de temps sur le jeu de puissance. Les joueurs exécutent de mieux en mieux les jeux mis au point durant les pratiques.»
L'Océanic a dominé le premier engagement, mais Scott Carrier (1er) a profité d'une chute du défenseur Jan Kostalek pour s'emparer de la rondelle et marquer sur un retour de lancer pour donner les devants aux Sags, alors qu'il ne restait que 30 secondes à faire.
À 7:16, Jimmy Oligny (7e) a créé l'égalité en avantage numérique. Julio Billia n'a rien pu faire sur le tir du poignet du vétéran défenseur.
Au début de la troisième période, l'Océanic a bien défendu son territoire à court de deux hommes pendant 72 secondes. Puis, à 13:11, Leduc (6e) a bénéficié d'un but chanceux. Le tir du défenseur  a pénétré dans le but après avoir frappé l'arrière de la jambière du gardien Billia. Alexis Loiseau a récolté sa deuxième passe du match.
Olivier Tremblay nerveux
Au-delà de sa première victoire en carrière contre l'équipe de son enfance, le gardien chicoutimien Olivier Tremblay a aidé son équipe à mettre en banque deux précieux points. Nerveux en début de match, le gardien de 16 ans a vite retrouvé son aplomb. Il n'a pas eu à se signaler trop souvent, mais a fait les arrêts nécessaires.
«C'était normal que je sois nerveux, c'était mon premier match à la maison. Les gars ont tellement bien joué devant moi que je n'ai pas eu beaucoup de choses à faire», a-t-il confié après le match, ajoutant qu'il apprenait beaucoup comme second derrière Philippe Desrosiers.
NOTES : Billia (36 tirs) a été plus occupé que Tremblay (26)... Les attaquants Patrik Zdrahal et Michaël Joly étaient toujours hier sur la liste des blessés, tout comme les trois meilleurs attaquants des Sags, Laurent Dauphin, Victor Provencher et Dominic Beauchemin.  Avec Le Quotidien