Olivier Garneau (23e et 24e) y est allé d’un doublé contre les Tigres de Victoriaville, mercredi.

L’Océanic prend sa revanche sur les Tigres

RIMOUSKI — L’Océanic était résolument décidé à prendre sa revanche sur les Tigres, après que ceux-ci l’eurent blanchi samedi à domicile. Non sans difficulté et en bataillant fort, les Bas-Laurentiens ont signé une victoire de 6-2 sur leurs hôtes au Colisée Desjardins de Victoriaville, mercredi. Il s’agissait du sixième et dernier affrontement de la saison contre le club des Bois-Francs.

Pour l’entraîneur-chef de Rimouski, c’est la vitesse qui a fait toute la différence. «On avait une belle transition, a salué Serge Beausoleil pour expliquer le succès de sa troupe. Notre vitesse d’exécution et notre vitesse tout court ont fait foi de tout!»

Contrairement à la dernière partie contre les mêmes adversaires, où ils lançaient presque toujours en pleine poitrine du portier, les Bleus ont usé, cette fois-ci, de lancers beaucoup plus imprévisibles. «On avait aussi beaucoup plus de circulation devant le filet, a observé le pilote. Les gars ont fait amende honorable et ils étaient prêts pour ce match-là!»

Salda brise la glace

Radim Salda (5e) a déjoué Fabio Iacobo d’un puissant lancer frappé sous les jambières, permettant ainsi à l’Océanic d’ouvrir la marque en fin de première période, mettant aussi un terme à une longue séquence de 88 minutes 54 secondes sans but de Rimouski face à Victo. 

Avec seulement 18 secondes d’écoulées à l’engagement médian, Mikhail Abramov (6e) a créé l’égalité d’un tir parfait dans la lucarne en avantage numérique. Par la suite, en mitraillant le gardien, les visiteurs ont inscrit quatre buts en moins de 5 minutes. Les buteurs sont Alexis Lafrenière (20e) sans aide et Dmitry Zavgorodniy (20e), qui a complété la manœuvre de Cédric Paré. Puis, Olivier Garneau (23e et 24e), y est allé d’un doublé, dont le premier qui a été marqué sur une passe du cerbère Colten Ellis, sa deuxième en 90 matchs en carrière dans la LHJMQ. Après le premier but de Garneau, Iacobo a cédé le filet à Tristan Côté-Cazenave.

À 6:03 du dernier vingt, le capitaine Simon Lafrance (20e) a réduit l’écart avec un homme en plus, avec l’aide de Vincent Sévigny, qui a obtenu son premier point en 20 rencontres. À 1:18 à égrener au tableau, Frédéryck Janvier (3e) a enfilé le dernier but sur une passe de Jimmy Huntington qui, pour la première fois depuis ses débuts dans le circuit Courteau, a atteint son 60e point en saison.

Pour Beausoleil, cette performance de son équipe est une excellente façon de débuter son programme de quatre parties en cinq jours sur la route. Vendredi, l’Océanic affrontera l’Armada de Blainville-Boisbriand.