Peu occupé dans les deux premiers engagements, Colten Ellis s’est dressé en troisième, quand les siens avaient le plus besoin de lui.

L'Océanic passe en demi-finale

L’Océanic de Rimouski fait maintenant partie du carré d’as de la LHJMQ. Il a pleinement mérité son billet pour la demi-finale en l’emportant 5-3 contre les Screaming Eagles, vendredi à Sydney. Les hommes de Serge Beausoleil ont remporté cette série quatre victoires contre une, raflant les trois rencontres disputées au Cap-Breton.

C’est un long tir voilé de Radim Salda à 4:41 du dernier vingt, son premier but en carrière en séries, qui a fait la différence dans ce match, dominé durant 40 minutes par l’Océanic. Solide, le cerbère des locaux, Kevin Mandolese, a fait son possible, mais il n’a pu empêcher les Rimouskois de se diriger vers l’étape suivante dans cette ronde printanière.

«On a connu un bon début de match, on avait axé là-dessus, mais l’égalité persistait après la première», a souligné l’entraîneur-chef des vainqueurs. «Personne ne s’est dégonflé, tout le monde est resté confiant. Leur but en début de troisième (qui faisait 3-3) aurait pu nous rendre nerveux, mais ça n’a pas été le cas», a-t-il ajouté en rendant hommage à l’adversaire. «Il faut souligner la hargne, la ténacité de cette équipe. Ils n’ont jamais abandonné.»

Ellis se signale

Peu occupé dans les deux premiers engagements, Colten Ellis s’est dressé en troisième, quand les siens avaient le plus besoin de lui. Avec quatre minutes à faire, il a notamment frustré Egor Sokolov durant un avantage numérique, d’un arrêt miraculeux du bloqueur.

«Sur deux de leurs trois buts, Colten ne pouvait pas faire grand-chose, et il avait reçu seulement neuf lancers à mi-chemin du match, ce qui n’est pas facile pour un gardien, a déclaré Beausoleil. En troisième, il a démontré son calme olympien et il a été magistral sur Sokolov.»

Le premier vingt s’est terminé sur un score de 2-2, même si l’Océanic a accordé trois jeux de puissance dans les cinq premières minutes. Entre les deux premières pénalités, Jimmy Huntington a lancé les hostilités, imité par Mitchell Balmas sur le troisième avantage numérique des Eagles. Félix Lafrance a ensuite lancé les locaux en avant, mais Olivier Garneau a fait dévier le tir de Jordan Lepage, de retour après une absence de sept matchs, pour créer l’égalité.

L’Océanic a continué à être la meilleure équipe sur la glace en deuxième et il a pris l’avantage à 15:16 sur l’échappée d’Anthony Gagnon, lancé par la bombe de Charle-Édouard D’Astous. Derek Gentile avait créé l’égalité en début de troisième. Garneau a complété la marque dans un filet désert. «Dans cette série, Garneau a élevé son jeu d’un cran», de faire valoir le pilote.

NOTES : D’Astous et Alexis Lafrenière ont récolté trois passes chacun dans ce duel…Rimouski a dominé 35-24 au chapitre des tirs…L’Océanic n’a toujours pas perdu sur la route en séries. En comptant le dernier match de la saison régulière à Baie-Comeau, il est sur une séquence de six victoires consécutives sur la route.