Alexandre Lagacé a été très solide devant son filet.

L'Océanic impuissant face à la machine

«Beaucoup trop de revirements», faisait comme lecture l'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, à l'issue de la défaite de 5-2 encaissées par les siens, mardi soir au Colisée Financière Sun Life, aux mains des Sea Dogs de Saint-Jean, qui mènent maintenant la série 3-0.
«Je n'ai pas aimé notre implication physique. On a bien joué, de l'autre côté. C'est toute une machine de hockey! Il n'y a pas de faiblesses, là-dedans. Nos deux francs-tireurs à l'attaque n'ont même pas eu une shot parce qu'il n'y a pas d'espace! Il faut travailler mieux que ça!» 
Malgré l'écrasante domination de Saint-Jean, principalement au cours des deux dernières périodes, Alexandre Lagacé a été très solide devant son filet. Il n'a jamais abandonné, se battant jusqu'à la fin. Il a arrêté 33 des 38 tirs dirigés vers lui, pendant que son rival, Callum Booth, trouvait le tour de céder deux fois sur les 12 petits lancers qu'il a encaissés. 
«On était dans le match en première, a analysé Beausoleil. J'ai pas aimé notre deuxième période. On a donné deux buts gratuits! En troisième, on revient. C'est 3-2. On donne deux autres cadeaux et ils nous sortent du match!»
En début de match, les locaux se sont fort bien défendus, terminant la première période à égalité 1-1. C'est Jakub Zboril qui a ouvert la marque pour la troupe de Danny Flynn à 9:51. Le meilleur marqueur de Rimouski en séries, Denis Mikhnin, a nivelé la marque sans aide deux minutes plus tard.
Le deuxième engagement a été tout à l'avantage des visiteurs. La machine des Dogs a mis la pédale au fond, faisant en sorte que les locaux ont eu du mal à entrer en territoire adverse. À 5:49, Bokondji Imama s'est échappé et a réussi à déjouer Lagacé. Puis, à 8:35, Matthew Highmore a creusé l'écart à deux buts en faveur des visiteurs.
À 2:01 du dernier tiers, Nicholas Blachman a réduit le déficit. Puis, à 8:24, Lagacé a fait un arrêt, a repoussé la rondelle et l'a remise par erreur à Joe Veleno, qui l'a dirigée au fond de la cage. Enfin, à 8:49  Imama en a ajouté un autre, son deuxième de la soirée.
Bourque honoré
Simon Bourque a eu droit à une cérémonie où son ancienne équipe lui a rendu hommage. Il a disputé 252 parties dans l'uniforme de l'Océanic, dont il avait hérité du titre de capitaine au cours de la dernière année, amassant 133 points. La foule lui a réservé une belle ovation. «C'est une organisation de très grande classe et elle l'a encore démontré», a affirmé celui qui vient de signer un contrat de trois ans avec le Canadien. «J'étais très émotif. Ça a été un passage vraiment remarquable, à Rimouski.»