L'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, s'est dit satisfait de l'effort de son équipe, qui a dominé 49-18 au chapitre des tirs au but.

L'Océanic humilie les Sags 8-1

L'Océanic a fait oublier à ses partisans ses récents déboires sur la route en infligeant un cuisant revers de 8-1 aux Saguenéens de Chicoutimi, vendredi.
Alexis Loiseau a sonné la charge avec deux buts et deux aides. Le meilleur marqueur du circuit a atteint dans la même foulée le plateau des 40 points en 22 matchs.
Aux yeux de Serge Beausoleil, il s'agit avant tout d'une victoire d'équipe. «On a respecté ce qu'on s'était fixé pour le match, de travailler tous ensemble, d'aider les jeunes à la défensive à sortir la rondelle en leur donnant des options et en parlant sur la patinoire. On a utilisé notre vitesse et joué notre style. Il était extrêmement important de reprendre le chemin de la victoire en jouant un bon match d'équipe.»
L'Océanic a pris le contrôle à mi-chemin de la première période grâce aux buts de William Couture (1er), de Samuel Laberge (6e) et de Loiseau (17e), ces deux derniers en l'espace de 83 secondes. L'Océanic n'a pas levé le pied en deuxième période, creusant l'écart à six buts. Michaël Joly (7e), Frédérik Gauthier (2e) - il a chassé Storm Phaneuf, qui a accordé 5 buts sur 16 lancers - et Simon Bourque ont rendu le match inaccessible pour les Sags.
Trois combats et de longues discussions ont animé le match en troisième période en plus du deuxième but du match de Loiseau (18e) et celui de Vincent Dunn (8e). Nicolas Roy (4e) a empêché Philippe Desrosiers, auteur de 15 arrêts, de signer un jeu blanc. «Je suis un peu déçu que Philippe Desrosiers n'ait pas eu son jeu blanc», a noté Beausoleil. «Il n'a pas été très taxé, mais il a été solide devant le filet. On a laissé filer un joueur des Sags au filet, mais ce sont des choses qui arrivent.»
L'Océanic n'aura guère le temps de savourer son triomphe, car il reçoit cet après-midi les Sreaming Eagles du Cap-Breton. «Il va falloir retomber les pieds sur terre rapidement. Cap-Breton une équipe très explosive en attaque. On sait que quand on marque beaucoup de buts, le lendemain est toujours difficile.»
NOTES : Phaneuf et Julio Billia ont été bombardés de 42 tirs... Il y a encore cinq joueurs sur la liste des blessés de l'Océanic, dont Samuel Morin. Un autre défenseur, Eduard Nasybullin sera absent pour au moins trois semaines après s'être blessé lors d'un entraînement cette semaine.