La recrue Alexis Lafrenière a marqué son 23e but de la saison, dimanche.

L'Océanic écrase les Sea Dogs

RIMOUSKI — Après un début de match plutôt lent, dimanche, où les deux équipes semblaient s’étudier l’une l’autre, l’Océanic a imposé son rythme après son premier but. Les tours du chapeau de Denis Mikhnin et du capitaine Samuel Dove-McFalls ont toutefois largement contribué à la convaincante victoire de 8-1 de Rimouski sur les Sea Dogs de Saint-Jean au Colisée Financière Sun Life.

Les Rimouskois obtenaient ainsi une troisième victoire en autant de matchs pendant leur séjour à domicile. «C’est un match qui me plaît, a exprimé l’entraîneur-chef, Serge Beausoleil. Les gars ont bien réagi, étaient beaucoup plus solides sur la rondelle dans notre zone et beaucoup plus avares de leur donner des chances.» «Marquer des buts, c’est bénéfique pour tout le monde, a, pour sa part, commenté Dove-McFalls. On a prouvé qu’on est capables de marquer des buts sans en accorder. Il faut qu’on continue comme ça!»

Le pilote des Bleus ne pouvait passer sous silence le retour de Charle-Édouard D’Astous et de Chase Stewart pour stabiliser sa défensive. «C’est le jour et la nuit, a-t-il reconnu. Les gars sont tous à leur place. Il était temps qu’ils reviennent!»

Au premier tiers, Denis Mikhnin (8e) a été le premier à faire scintiller la lumière rouge pour les locaux. Mais rapidement, Radim Salda (8e) y est allé d’une imposante décharge pour créer l’égalité. Puis à 16:24, Dove-McFalls (11e) a permis aux Bas-Laurentiens de prendre les devants.

À l’engagement médian, Mikhnin (9e) en a ajouté un, suivi de la recrue Alexis Lafrenière (23e), grandement aidé par une passe du vétéran et excellent patineur Mathieu Nadeau. 

Même s’ils semblaient parfois dépassés, les hommes de Josh Dixon se sont accrochés jusqu’à ce que la machine ne se détraque complètement en troisième période. «Tant qu’ils ont été dans le match, ils ont travaillé, a observé Beausoleil. Puis, après un écart de deux à trois buts, ils ont commencé à être plus épars.» Leur descente aux enfers s’est poursuivie lorsque Mikhnin (10e) en a ajouté un et Dove-McFalls (13e) deux. Beausoleil ne pouvait d’ailleurs pas caché sa fierté à l’égard du jeune Européen. «Quand Denis joue comme ça, c’est un gars inestimable pour nous, a-t-il dit. C’est un talent qui est indéniable. Quand il est sur la rondelle, il devient un attaquant très talentueux.» «Je travaille très fort et, à chaque jour, j’espère jouer encore mieux», a indiqué le jeune Russe pour expliquer sa performance.

Mathieu Bizier (7e) a aussi été l’auteur d’un but en fin de match et a obtenu trois mentions d’aide au cours de la partie. «Depuis le début de l’année, on est impressionnés avec ce qu’il fait, a commenté le capitaine en parlant de la recrue de 16 ans. C’est un très bon joueur pour l’avenir de l’Océanic!»