Le trio composé d’Alexis Lafrenière (photo), de Cédric Paré et de Dmitry Zavgorodniy, a récolté un total de 15 points.

L’Océanic écrase le Drakkar 9-2

RIMOUSKI — Le Drakkar a connu un très bon début de match, mercredi, alors qu’il rendait visite à l’Océanic au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Mais, dans les dernières minutes de l’engagement médian, un but marqué par les locaux sur un tir de punition a été le début de la fin pour les Nord-Côtiers qui ont été anéantis par la marque de 9-2.

«Dès la première période, Baie-Comeau est sorti fort, a confirmé l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil. Ils étaient premiers sur la rondelle. Les gars en étaient conscients [...]. Puis, ils ont ramené nos valeurs sur la glace en deuxième et on est partis pour de bon!»

Il faut tout de même admettre que le trio composé d’Alexis Lafrenière (1-3), de Cédric Paré (2-3) et de Dmitry Zavgorodniy (3-3), qui a récolté un total de 15 points, n’a pas été étranger à cette remontée spectaculaire des hommes de Beausoleil. «J’ai aimé l’apport de [Adam] Raska qui a donné des efforts incroyables en première et qui nous ont donné des power play qui nous ont permis de s’inscrire au pointage, a noté le pilote rimouskois. Après ça, le gros trio a fait le boulot. Mais, on a eu l’apport de plusieurs joueurs. Après deux périodes, Al [Alexis Lafrenière] n’avait rien encore et il finit avec 4 points! C’est un trio qui joue très bien et on aime ça!»

C’est Zachary Bolduc qui, en redirigeant un lancer de Paré, a brisé la glace en avantage numérique en fin de première période. Il s’agissait du quatrième but de la jeune recrue en six parties. Mais en début de deuxième, Julien Létourneau (3e) a riposté. Après cette égalité, Dmitry Zavgorodniy (6e) en a ajouté deux, dont le premier en avantage numérique, pour redonner l’avance aux siens. En toute fin de l’engagement, Nathan Ouellet (4e) a marqué sur un superbe lancer du poignet.

Au dernier tiers, à 42 secondes d’intervalle, Paré (13e) et Jeffrey Durocher (2e) ont rapidement trouvé le fond du filet. Deux tic-tac-toes abracadabrants complétés par Lafrenière (9e) et Paré (14e) ont rendu le match hors de portée pour les hommes de Jon Goyens. Mais à 13:43, Nathan Légaré (5e), oublié dans le coin, a tenté de mettre fin à l’hécatombe, jusqu’à ce que Zavgorodniy (8e) n’enfile l’aiguille à moins d’une minute à faire à l’affrontement.

Le patron des Bleus n’a pu passer sous silence les trois passes d’Isaac Belliveau, le meilleur pointeur chez les recrues de la ligue. «C’est un bon début, s’est-il exclamé. Il fait bien ça et j’aime comment il gère la rondelle.» Beausoleil a également eu de bons mots pour son gardien, Colten Ellis, qui a exécuté des arrêts-clés.