Originaire de Lévis, Mathieu Nadeau, un ailier droit de 5’10’’ et de 185 livres, a cumulé 31 points (10-21) en 27 parties jusqu’ici cette saison.

L’Océanic donne de la puissance à son attaque

RIMOUSKI — L’Océanic ne lésine pas sur les choix de ses troupiers pour consolider sa position de tête au classement général de la LHJMQ. Rimouski a amorcé la période des transferts dans la LHJMQ en mettant la main sur le meilleur marqueur des Foreurs de Val-d’Or, le vétéran Mathieu Nadeau, un joueur de 20 ans. Lundi, l’organisation a aussi acquis les droits de deux autres joueurs.

Originaire de Lévis, Nadeau, un ailier droit de 5’10’’ et de 185 livres, a cumulé 31 points (10-21) en 27 parties jusqu’ici cette saison. Il ajoutera de la puissance à l’attaque de l’Océanic, selon Serge Beausoleil.

Dans cette transaction avec les Foreurs, l’Océanic a acquis, en plus de Nadeau, les droits de Tyler Higgins ainsi qu’un choix de cinquième ronde au repêchage de 2019, en échange de Karl Boudrias, un choix de troisième ronde en 2018 et un choix de quatrième ronde en 2019. 

Natif de Montréal, Higgins, un arrière de 19 ans, est un solide gaillard (6’5’’ et 220 livres), qui compte quatre saisons derrière la cravate dans le circuit Courteau. Selon Beausoleil, son arrivée contribuera à solidifier la brigade défensive de l’Océanic.

Rimouski a également transigé avec les Tigres de Victoriaville, faisant  l’acquisition de l’attaquant de 17 ans, Alexis Lyonnais, et d’un choix de deuxième ronde au repêchage de 2018, en échange de Dominic Cormier. Lyonnais, un ailier droit, évolue actuellement avec la formation Midget AAA des Estacades de Trois-Rivières. 

«C’est toujours des choix déchirants, a reconnu Serge Beausoleil. Dans le cas de Cormier, comme on le côtoie, on l’aimait beaucoup. Cependant, les bonnes performances de nos jeunes, dont (Christopher) Innis et (Anthony) D’Amours, nous ont forcé la main parce qu’ils font très, très bien.»

Le pilote de l’Océanic n’a évidemment pas voulu s’avancer sur les prochaines transactions ni confirmer certaines rumeurs. «On a des choses qui améliorent notre présent et notre futur, s’est-il contenté de dire. On est très contents de ça et, en même temps, on est à l’affût de toute autre chose qui pourrait arriver et qui serait positive pour l’organisation.» 

La période de transactions prendra fin le 8 janvier dans la LHJMQ.