Samuel Laberge a lancé l'Océanic en avant à mi-chemin en première période.

L'Océanic comble son septième joueur

Les champions en titre de la LHJMQ ont bien amorcé leurs séries en l'emportant 2-1 contre les Islanders de Charlottetown devant 3133 partisans en délire, qui ont eu droit à tout un spectacle, vendredi au Colisée Financière Sun Life de Rimouski.
«On s'est impliqués dans ce match-là de A à Z», a analysé l'entraîneur-chef de l'Océanic Serge Beausoleil. «C'est une équipe qui est talentueuse de l'autre côté. C'est un très bon match pour notre équipe!»
Certains appréhendaient la robustesse et la force des Islanders, mais les Bas-Laurentiens se sont tenus debout. «On n'a reculé devant personne, on s'est pas laissé impressionner, on s'est pas laissé intimider. Ce soir, on a joué un très bon match, en plein contrôle. Je suis content des jeunes.»
On a eu droit à un duel de gardiens en Louis-Philip Guindon (24 arrêts) et Mason McDonald (32). «Il y en a un qui a gagné une coupe et il joue de notre côté», ne peut s'empêcher de mentionner Beausoleil. «On est contents de l'avoir. Il a été très solide.»
L'avantage de la glace a eu une importance capitale, selon Beausoleil. «Quand la foule est au rendez-vous avec nous, derrière nous, pour nous galvaniser, ça nous transporte. J'avais l'impression de retrouver des bons chums! C'est un septième joueur qui est très important pour nous.»
Match très physique
Le match a été très physique. «On est en séries», a rappelé l'entraîneur de l'Océanic. «Il faut que les sacs de glace se promènent! Il faut qu'on paie le prix. C'est ce qu'on a fait en bloquant des tirs, en s'impliquant physiquement et en ne reculant devant personne.»
D'un puissant tir du poignet, Samuel Laberge a ouvert la marque en avantage numérique à mi-chemin de la première. Dylan Montcalm a doublé la mise en désavantage numérique à 13:04 de la deuxième période. Les Islanders ont évité le blanchissage à 1:50 à faire à la rencontre lorsque Alexis Vanier a trouvé le fond du filet, alors que Guindon avait la vue obstruée.
Les deux clubs ont rendez-vous samedi après-midi. «On a engrangé une victoire et elle est importante», s'est réjoui le pilote du club rimouskois. «Il faut continuer de bâtir là-dessus. On n'a rien d'acquis. C'est un seul match sur quatre. Je veux pas qu'on soit trop high. On a à retomber sur nos pattes très rapidement.»
Laberge à l'honneur pour son implication humanitaire
Samuel Laberge est en nomination pour le trophée humanitaire en vue du Gala des rondelles d'or 2016 de la LHJMQ. Le jeune attaquant de l'Océanic n'hésite pas à s'associer à des causes qui le touchent plus particulièrement, soit le cancer et les personnes handicapées. «Ça me ramène sur la terre. C'est très important, pour moi, ces causes-là. J'ai des gens dans ma famille qui sont décédés du cancer. À ma pension, ici à Rimouski, il y a une petite fille qui est handicapée. Donc, je vois ça tous les jours. Les ours où ça va moins bien et que je reviens à ma pension, je me compte tellement chanceux. J'ai la chance d'être en santé et de faire le sport que j'aime le plus au monde. Ils aimeraient ça être à ma place.»