Malgré toute l'énergie investie, les hommes de Serge Beausoleil ont été vaincus par la marque serrée de 5 à 4.

L'Océanic à court d'énergie en Abitibi

Pour son dernier match d'une série de quatre en Abitibi, l'Océanic a donné des sueurs froides aux Foreurs jusqu'à la toute fin du match disputé samedi soir au Centre Air Creebec de Val-d'Or. Malgré toute l'énergie investie, les hommes de Serge Beausoleil ont été vaincus par la marque serrée de 5 à 4.
«Ça a été un très beau match, mais on a manqué un peu d'énergie à la toute fin», a commenté l'entraîneur-chef des Rimouskois. «C'est un peu décevant pour nous parce qu'on a travaillé fort. Je suis déçu qu'on n'ait pas ramassé des points en troisième période. On en aurait mérité. On a fait quelques petites erreurs liées à notre fatigue qui ont été coûteuses.»
Nicolas Aubé-Kubel a ouvert la marque, permettant aux Foreurs de prendre les devants à la 41e seconde du début des hostilités. Puis, à 12 minutes de la première période, Samuel Laberge (5e) a surpris les hommes de Mario Durocher en inscrivant le but qui a créé l'égalité 1 à 1 en infériorité numérique. À peine trois minutes plus tard, Dylan Montcalm s'emparera d'un retour sur le jeu de puissance et a donné les devants 2 à 1 à l'Océanic en avantage numérique.
Au début de la deuxième période, le gardien Charles-Antoine Poirier-Turcot n'a eu aucune chance devant le tir du poignet de Nicolas Aubé-Kubel (13e), qui marquait son deuxième but de la soirée pour créer l'égalité 2 à 2. Après un tic-tac-toe de Jan Mandat à Shawn Ouellette-St-Amant à Julien Gauthier (2e), celui-ci a compté pour donner l'avance aux locaux.
Erreur de jeunesse
Alors que le jeu semblait être devenu lourd pour l'Océanic, Dylan Montcalm (9e) a enfilé son deuxième but de la soirée, ramenant de nouveau l'égalité. Puis, contre toute attente, avec 44 secondes à faire en deuxième, Simon Bourque (5e) a marqué en avantage numérique, permettant au Bas-Laurentiens de prendre les devants 4 à 3.
À 11 minutes 17 du dernier vingt, Adam Cheezo a marqué son premier but en carrière dans la LHJMQ pour rétablir l'égalité 4 à 4. Alexis Pépin a ensuite accordé la victoire aux Valdoriens dans les dernières minutes du match en sautant sur un retour de lancer qui lui a permis d'entrer la rondelle dans un filet à moitié abandonné par Poirier-Turcot. «Ça fait partie des erreurs mentales de fin de match, évalue le pilote de l'Océanic. C'est une erreur de jeunesse. Il va apprendre, mais on peut pas blâmer qui que ce soit.»
L'Océanic revient à domicile alors qu'il recevra les Tigres de Victoriaville vendredi soir.