Auteur de 28 arrêts vendredi contre les Remparts, Colten Ellis a récolté son 33e gain de la saison — un sommet dans le circuit Courteau — en plus de signer un sixième jeu blanc.

Les Remparts se butent à Colten Ellis

RIMOUSKI — En l’emportant 3-0 aux dépens des Remparts de Québec, vendredi au Colisée Financière Sun Life, l’Océanic de Rimouski s’est assuré à la fois du championnat de la division Est de la LHJMQ et de ne pas finir plus bas que le troisième rang du classement général.

En même temps, les Remparts glissaient en huitième place. Avec un match à jouer, ils ne peuvent cependant plus rejoindre les Tigres de Victoriaville en sixième position et finiront donc septièmes ou huitièmes.

Pour l’Océanic, il s’agit d’un revirement avec la saison dernière, où ils avaient pris le dernier billet (16e) donnant accès aux séries. «Il s’agit d’un beau bond, on aime ça. Ça nous prenait notre match “A” contre les Remparts, qui sont sur une lancée. On sentait que les gars étaient prêts, ils savaient que ça revêtait une importance capitale», soulignait l’entraîneur-chef Serge Beausoleil.

Ce dernier match à Rimouski en a été un très bon. Les deux gardiens ont brillé, Colten Ellis signant sa 33e victoire et son sixième jeu blanc. Aucun gardien n’aura plus de gains que lu cette année. À l’autre bout, Dereck Baribeau a été fort efficace, n’accordant qu’un but puisque les deux derniers ont été inscrits dans un filet désert.

«C’est sûr qu’ils comptent quand même. On aurait pu faire la différence en avantage numérique, mais leur désavantage a fait le travail. Ils avaient honoré leurs 20 ans avant le match, ils en ont joué un bon, tout comme Ellis», soulignait le pilote des Remparts, Philippe Boucher, qui a parlé à sa troupe un peu plus longtemps qu’à l’habitude au retour au vestiaire.

«Je n’ai pas aimé certains gestes de frustration sur le banc, comme des portes qui se ferment, des coups de bâton, de patin. On a fait trop de bonnes choses cette année pour tomber là-dedans. Dans les séries, perdre 1-0 ou 7-0, c’est la même chose, il faut apprendre de cela.»

Un cinq minutes gaspillé

L’Océanic a marqué ses trois buts en troisième, Mathieu Nadeau (25e) brisant l’égalité de 0-0 à la 44e minute de jeu. Charle-Édouard D’Astous (18e) et Carson MacKinnon (13e) ont complété alors que les Remparts jouaient le tout pour le tout.

Québec aurait pu connaître un autre sort s’il avait profité de son jeu de puissance de cinq minutes en fin de troisième, quand Chase Stewart a frappé Philipp Kurashev d’un coup à la tête, selon l’appel sur la glace. «Ç’a été un cinq minutes qui était long… Je n’ai pas encore vu le “clip”, mais je ne suis pas sûr qu’il était à la tête. On va laisser cela entre les mains du préfet de discipline», disait Beausoleil.

Boucher, lui, n’a pas craint de perdre les services de son attaquant. «J’ai vu assez rapidement que ce n’était pas si grave que ça.»

NOTES: Les deux équipes se revoient samedi (16h) au Centre Vidéotron. Le gardien Ellis ne jouera pas pour l’Océanic... Les Remparts ont perdu en temps régulier pour la première fois en 11 matchs et voyaient leur séquence de huit victoires de suite sur la route prendre fin... La LHJMQ a décidé que le match annulé entre l’Océanic et l’Armada, mercredi, aura bel et bien lieu dimanche. Il s’agira d’un troisième en trois jours pour Rimouski. «Je n’ai jamais cru qu’on ne le jouerait pas. Plusieurs ont été agacés, mais je n’ai pas encore le pouvoir d’influencer le ministère des Transports», disait Beausoleil, avant le match.