Andrew Coxhead affrontera pour la première fois ses anciens coéquipiers des Remparts jeudi.
Andrew Coxhead affrontera pour la première fois ses anciens coéquipiers des Remparts jeudi.

Le début d’une nouvelle ère pour l’Océanic de Rimouski

RIMOUSKI – Serge Beausoleil croit que le match de jeudi contre les Remparts à Québec «ne sera pas du gâteau». Il exhorte donc ses joueurs à continuer à travailler dans le même sens qu’ils l’ont fait mardi contre les Cataractes de Shawinigan, qu’ils ont vaincus par la marque de 5 à 1. L’entraîneur-chef de l’Océanic de Rimouski qualifie d’ailleurs ce moment de «jour 1 d’une nouvelle ère».

«On est en train de bâtir quelque chose», se réjouit l’entraîneur-chef de Rimouski. 

La performance exceptionnelle de mardi ne pouvait effectivement mieux tomber puisque les transactions sont conclues, Alexis Lafrenière et Adam Raska sont revenus du Championnat du monde de hockey junior et certains joueurs blessés font graduellement leur retour au jeu. Il restera un peu de synchronisme à trouver entre les anciens joueurs et les six nouveaux éléments dans l’alignement, dont Andrew Coxhead, Nicolas Guay et Justin Bergeron. Beausoleil est confiant qu’avec un peu de pratique, ses hommes développeront un système de jeu collectif.

Coxhead affrontera pour la première fois ses anciens coéquipiers jeudi. «C’est tout le temps des moments névralgiques. Ça va être la même chose pour Bergeron en fin de semaine contre Rouyn-Noranda. Avec une chance ou deux, Cole Cormier va nous faire une passe ou deux! Mais, j’espère que l’inverse ne sera pas vrai!» lance Serge Beausoleil en boutade.

Bien qu’il était de l’entraînement de mercredi sur la patinoire à Rimouski, il n’est pas encore certain que ce sera Colten Ellis, qui se remet d’une intervention chirurgicale au genou, qui sera devant la cage de l’Océanic. Il n’est pas non plus dans les plans qu’Alexis Lafrenière jouera. Tout juste revenu du Championnat du monde de hockey junior en République tchèque, il doit se remettre du décalage horaire.