Alexandre Lagacé a été très solide devant son filet.

Lagacé évite le pire à l'Océanic

L'intensité du Phoenix est finalement venue à bout de l'Océanic, qui a subi une défaite de 3-1, samedi après-midi au Palais des sports Léopold-Drolet de Sherbrooke.
«On n'a pas été à la hauteur par rapport à l'intensité du Phoenix», a été forcé d'admettre l'entraîneur-chef Serge Beausoleil au bout du fil.  La troupe de Stéphane Julien s'est nettement imposée pendant les 60 minutes de duel.
«On a été vraiment dominés», a reconnu le pilote de l'Océanic. «En deuxième, on a lancé seulement six fois.»
Sans le travail remarquable du gardien Alexandre Lagacé, le scénario aurait pu être encore pire pour les visiteurs. «Il a été très bon et très solide», a tenu à souligner son entraîneur. «Il a offert une très belle performance.»
Le jeune portier a frustré ses anciens coéquipiers en bloquant 34 des 37 lancers reçus, pendant que les siens ont tiré à 32 reprises vers Evan Fitzpatrick.
Il a fallu attendre à 8:46 de la deuxième période pour voir le Phoenix ouvrir la marque grâce  à Nicolas Poulin (23e). Moins de 30 secondes plus tard, Hugo Roy (6e) a doublé l'avance des locaux. 
Pénalité coûteuse
Les rares fois où l'Océanic a eu la chance de pénétrer en zone adverse, Evan Fitzpatrick a résisté. Dans les dernières secondes de l'engagement médian, Kay Shweri a obtenu un tir de pénalité pour avoir été accroché en échappée par le capitaine de l'Océanic, Simon Bourque. Le Suisse est passé bien près de déjouer Lagacé, qui avait perdu de vue le disque après qu'il eut terminé sa course sur le dessus du filet.
Au dernier tiers, une deuxième pénalité à Samuel Laberge pour rudesse a coûté cher à l'Océanic. Avec moins de huit minutes à jouer, Guillaume Gauthier (34e) a profité de cet avantage numérique pour inscrire le troisième but des siens. Deux minutes plus tard, Bourque (10e) a évité le blanchissage à l'Océanic.
Lors de la cérémonie d'avant-match, l'ancien gardien de but de l'Océanic, Charles-Antoine Poirier-Turcot, a été honoré par sa nouvelle équipe, le Phoenix, pour sa troisième étoile de la semaine.